Ça s’est passé à La Tuque

Société historique de La Tuque et du Haut-Saint-Maurice
Ça s’est passé à La Tuque

Janvier 1999

Ville de La Tuque donne son accord et le CLD accorde une subvention de 30 000,00$ pour une personne permanente qui aura comme tâche de planifier et de coordonner l’organisation du festival de Pétanque annuellement.

Un tuyau d’eau crève et force l’évacuation de 44 personnes. L’usine Cartons St-Laurent est obligée d’arrêter la production pour 24 heures. Le secteur de la rue Tessier est inondé

La Caisse Populaire de La Tuque verse 177 750,00 $ en ristourne.

Le Festival des Neiges en est à sa 5e édition.

Le président de la Fédération de pétanque du Québec, Bernard Aurouze assure qu’il y aura plus de joueurs de pétanque provenant de 40 pays qui seront à La Tuque en juillet 2002. Le budget pour tenir une telle activité dans le monde est de 250 000,00 $. Pour le moment, c’est Muriel Filion qui devient permanente pour le Festival international de pétanque.

Le milieu latuquois se mobilise pour l’achat d’un scanner. La Régie régionale appuie cette demande. Actuellement, plus de 800 personnes de La Tuque doivent se rendre à l’extérieur pour passer cet examen.

Février 1999

Lucille Cloutier et Philippe Noreau célèbrent leur 50e anniversaire de mariage.

Les organisateurs du gala Volare veulent encore faire mieux.

Trois Latuquois se retrouvent à la Centrafrique, le sergent-chef Claude Lavoie, la capitaine Mylène Lévesque et le caporal-chef Marc Belleville.

Le Festival des Neiges connaît un immense succès de participation avec plus de 3 000 visiteurs.

Les résidants de la Terrasse St-Maurice ne veulent pas d’un virage sur la rue Bostonnais. La voie d’accès à Cartons St-Laurent pourrait mener au déménagement d’une résidence.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires