Ça s’est passé à La Tuque

Société historique de La Tuque et du Haut-Saint-Maurice
Ça s’est passé à La Tuque

Mars 1994

Le conseil municipal recule sur la question d’augmenter les salaires des élus.

3 peintres latuquois sont présents à Baie-du-Febvre dans le cadre d’une exposition « animalière ». Ce sont Luc Baillargeon, Jacques Rouillard et Doris Collins.

Le Comité de défense des droits sociaux voit le jour à La Tuque. Cet organisme est issu du comité de pastorale sociale.

La municipalité de La Bostonnais enregistre un surplus financier de 42 000$ en 1993.

Au concours le français à l’affiche, Denise Harvey-Desroches illustre les aquarelles des gagnants.

Les 197 membres du local 34 s’entendent avec Cartons St-Laurent.

Les Loups se rendent en finale contre les Jets de Louiseville.

Réjean Duchesneau est élu à la présidence de Cartons St-Laurent.

Un couple de Canton Langelier, M. et Mme Denis Boissonneault gagne 95 500$ à la 6/49.

Gaston Hamel et Gaston Fortin rencontrent Claude Ryan et Jean Chrétien au sujet de la route 25 et le pont de Rivière-aux-Rats.

Avril 1994

Claude Pronovost est élu au siège 8 à ville La Tuque.

Crête et Fils investit 6,5 M$ et crée 18 emplois avec une nouvelle usine de colombages au site Vallières.

Paul Périgny devient le nouveau président du CDHM.

Brigitte Larouche Fortin livre son 3e album « L’amour sans masque ».

Pierrette Pellerin mérite le trophée MAX/IMM. Son agence s’est classée parmi les 300 meilleurs agents Re/Max au Québec.

Le monde politique rencontre les dirigeants de Via Rail pour sauver la ligne ferroviaire Montréal – Abitibi.

Le CDHM décroche le titre d’entreprise publique de l’année au 9e gala des Grands Prix du Tourisme.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des