4 550$ en bourses aux élèves de l’École forestière

Rédaction La Tuque
4 550$ en bourses aux élèves de l’École forestière
On voit, sur la rangée du haut, Narcisse Ottawa, Xavier Gouilloux, Marilou Rousseau, Gaétan Dubé, Mahée Juneau, Sylvain Gingras et Pierre-Luc Bernier. Rangée du milieu : Bertrand Anicet, Dominic Martens, François Quessy, Charles-Émerick Marcouiller et Olivier Godbout. Sur la rangée du bas, Léon Tremblay, Émile Palacio-Tellier, Gilles Renaud, directeur de centre, Luc Dostaler, directeur adjoint, Jeffrey Comtois et Xavier Beaudoin. (Photo : Courtoisie)

BOURSES.  Comme elle le fait depuis quelques années, l’École forestière de La Tuque (ÉFLT) a honoré ses élèves de la formation professionnelle lors d’une soirée spéciale.

L’activité de réseautage, qui a réuni 200 personnes, s’est aussi soldée par une remise de 17 bourses, totalisant 4550 $.

Trois entreprises invitées ont pu remettre une bourse, chacune d’un montant de 100 $, à un élève « coup de cœur », choisi par l’ensemble des enseignants de l’ÉFLT.

Par ailleurs, une 18e bourse, offerte par Rexforêt, sera remise à un élève qui fréquente non seulement la formation professionnelle, mais qui poursuit également ses études secondaires à la formation générale des adultes (FGA). Cette bourse sera remise lors du gala de la FGA qui se tiendra le jeudi 16 mai prochain.

Les élèves finissants ont pu discuter des possibilités d’emploi avec d’éventuels employeurs et les représentants d’organismes présents. «Plusieurs employeurs se sont déplacés pour rencontrer nos élèves. Je tiens à les remercier pour l’importance qu’ils accordent à la main d’œuvre de demain», tenait à souligner Claude Boutin, président du conseil d’établissement de la formation professionnelle de l’École forestière de La Tuque.

Selon l’ÉFLT, les opportunités d’emploi sont nombreuses pour les diplômés en la foresterie.

«Si certains élèves en sont repartis avec un emploi en poche, pour certains autres, la soirée leur aura permis de dénicher un endroit pour réaliser leur stage de fin de formation. Par ailleurs, les discussions avec les employeurs ont pu confirmer le choix professionnel d’autres élèves qui songent à se lancer dans une 2e formation à l’École forestière de La Tuque», mentionne aussi l’ÉFLT.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des