7 novembre 1980 – Décès de Steve McQueen

7 novembre 1980 – Décès de Steve McQueen

Le «King of cool», comme on le surnommait, Steven McQueen, est décédé en ce jour de 1980 des suites d’un mésothéliome pleural, un cancer associé à l’exposition à l’amiante. Né le 24 mars 1930 à Terenceen Californie. Se définissant lui-même comme un pilote automobile qui faisait du cinéma, Steven McQueen se fit un nom à Hollywood et sur les circuits routiers et de moto. Tête d’affiche dans des films tels que The Cincinnati Kid, l’affaire Thomas Crown, The Getaway, nominé aux Oscars pour Sand Pebbles et Papillon, McQueen’s était bien connu à l’écran. Son autre passion, qui se reflétait dans beaucoup de ses films, y compris Bullitt, était la course automobile.

McQueen a réalisé ses propres cascades dans plusieurs de ses films, y compris la célèbre scène de poursuite dans les rues de San Francisco à Bullitt. Dans une scène de The Great Escape, on peut même le voir se pourchassant vêtu de l’uniforme allemand grâce à un montage minutieux. C’est parce que les directeurs ont dit qu’il était difficile de trouver des motards aussi qualifiés que McQueen.

McQueen a également participé à quelques courses automobiles professionnelles, dont les 12 Heures de Sebring en 1970. Son coéquipier Peter Revson a remporté la victoire avec une Porsche 908/02 dans la catégorie des trois litres. Ils ont raté la première place du classement général par 23 secondes, perdant face à Mario Andretti, Ignazio Giunti et Nino Vaccarella dans une Ferrari 512S de cinq litres. McQueen était également un passionné de collectionneurs d’automobiles et de motos et s’est hissé au Temple de la renommée du sport automobile tout-terrain en 1978.

 

Poster un Commentaire

avatar