Alexis Harvey, mesureur officiel en Mauricie pour vos trophées de chasse

Alexis Harvey, mesureur officiel en Mauricie pour vos trophées de chasse

Mélissa Lauzon et Alexis Harvey, montrant un panache digne de Trophée Québec.

Crédit photo : Michel Scarpino

CHASSE. Il existe un répertoire où on retrouve les plus importants trophées des chasseurs québécois : Trophée Québec.  Le Latuquois Alexis Harvey est, depuis peu, le seul mesureur officiel en Mauricie pour cet inventaire des meilleures prises d’ours, d’orignaux ou de cerfs.

Les chasseurs qui possèdent un panache de grosseur importante peuvent ainsi le faire mesurer et le voir figurer dans cette encyclopédie virtuelle.

Pour celui qui chasse depuis son tout jeune âge, c’est une belle fierté. «On sait qu’il y a beaucoup de chasseurs à l’orignal à La Tuque», fait-il valoir. Il accomplit ce travail de façon bénévole. Le seul coût pour ceux qui profitent de ce service est un montant de 10 $, qui sera versé à la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs. C’est un nouveau service qui n’était pas disponible auparavant à La Tuque de façon professionnelle.

Le panache, pour l’orignal, le crâne, pour l’ours, sont mesurés de façon minutieuse pour en établir la dimension de façon officielle.

Aussi, pour s’assurer de l’exactitude de la mesure, le chasseur doit attendre 60 jours avant d’apporter son trophée de chasse à Alexis Harvey. Les bois, les os, ont le temps de sécher et de prendre leur place.

Sa formation technique lui permet de déterminer les points de contact pour établir de façon officielle la réelle envergure d’un trophée de chasse.

«On peut avoir un panache de 45 pouces et il va être considéré comme un trophée. Ce qui compte, c’est vraiment la symétrie du panache, fait-il remarquer. La largeur des palettes, nombre de cornes, il y a beaucoup de détails qui entrent en ligne de compte». Il y a un minimum à respecter au niveau du nombre de cornes d’un panache. Pour l’ours, la largeur et la longueur du crâne vont être déterminantes.

Pour Alexis Harvey, cette nouvelle corde à son arc est une suite logique à son entreprise. Avec sa conjointe, Mélissa Lauzon, il opère, depuis 2015, Maya vêtements et tannerie, une entreprise florissante qui se spécialise dans la transformation de fourrures et la tannerie. Suite à la certification d’Alexis comme mesureur, leur entreprise effectuera le montage de panaches et la taxidermie complète.

Il a suivi une formation dans la région de Joliette dans une entreprise en taxidermie pour maîtriser les procédés liés au mesurage.

Le fait de répertorier les meilleures prises sur un site web peut être un élément qui contribue à raviver l’intérêt pour la chasse. «On cherche de nouvelles façons d’approcher la relève. Ça entre directement dans nos valeurs d’entreprise», explique pour sa part Mélissa Lauzon.

«Même si le panache est vieux, tant qu’il est assemblé, il peut être admissible», précise M. Harvey.

Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage. On va jusqu’à prendre les mesures plusieurs fois pour s’assurer de l’exactitude. «Un huitième de pouce peut faire toute la différence entre le fait qu’on se classe dans les trophées du Québec ou pas. La limite n’est pas grande».

Le mandat de Trophée Québec vise à reconnaître de façon officielle les grands trophées de gibiers récoltés au Québec. Le registre est complémentaire à ceux de Boone & Crockett Club et du Pope and Young Club dont il s’inspire. Trophée Québec est reconnu par la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs.

«Si le classement est assez élevé pour Boone & Crockett, on peut le transférer aux États-Unis», fait savoir Alexis Harvey.

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
sylvain beauchemin Recent comment authors
sylvain beauchemin
Invité
sylvain beauchemin

moi je viens de la vallée de la matapédia jaimerais savoir si il y a un mesureur officiel ici au bas saint laurent ,gaspésie