Alexandre Courtemanche demeurera incarcéré

Alexandre Courtemanche demeurera incarcéré

Alexandre Courtemanche.

JUSTICE. Alexandre Courtemanche, 27 ans, qui était sous le coup d’une ordonnance de probation de deux ans, a été arrêté par la Sûreté du Québec au parc des Érables, où se tiennent les activités d’une école de baseball pour les jeunes, mardi soir.  

C’est suite à un appel anonyme provenant du public que les agents de la SQ ont procédé à son arrestation à 19h35, mardi. Il a brièvement comparu au Palais de justice de La Tuque mercredi en début d’après-midi. Le procureur de la couronne, Me Eric Thériault, s’est objecté à sa remise en liberté.

Six chefs d’accusation relatifs à des bris de conditions pèsent contre Alexandre Courtemanche. Ils concernent notamment l’omission de garder la paix et d’avoir une bonne conduite; de s’abstenir formellement de consommer de l’alcool ou d’autres substances toxiques ou d’en avoir en sa possession; de ne pas avoir de contacts ou communiquer avec une personne âgée de moins de 16 ans. On lui reproche également d’avoir exercé des voies de fait contre un agent de police dans l’exercice de ses fonctions et d’avoir résisté à un autre agent de la paix lors de son arrestation.

On se rappellera qu’en septembre 2016, le juge lui avait imposé deux ans de probation. Il avait alors été accusé d’avoir proféré des menaces de causer la mort ou des blessures à des élèves de l’école Centrale. Il avait aussi à répondre à des accusations de voies de fait contre un agent de la paix dans l’exercice de ses fonctions et de ne se pas s’être conformé à une ordonnance de probation.

Courtemanche demeurera incarcéré jusqu’à sa prochaine comparution au Palais de justice de La Tuque, le lundi 12 juin.