Wemotaci veut rapatrier des programmes du CNA

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Wemotaci veut rapatrier des programmes du CNA
Wemotaci (Photo : Michel Scarpino)

Le conseil des Atikamekw de Wemotaci (CAW) veut retirer du Conseil de la nation atikamekw la gestion de programmes, établissant un pas de plus vers son autonomie.

Ainsi, le conseil annonce qu’il souhaite gérer lui-même les programmes de services sociaux, l’éducation, les services techniques ainsi que d’autres programmes qui avaient déjà été annoncés, comme le développement économique, ceux de la main-d’œuvre et de l’employabilité.

«Le rapatriement des programmes se fera de façon graduelle et sera piloté par des comités d’experts pour assurer leur intégration sous la gouvernance du CAW. Pour les élus du CAW, il est temps de redéfinir l’écart entre des délégations unissant le CAW au CNA pour ces programmes», indique le conseiller délégué aux communications et à la gestion du territoire, Patrick Boivin.

Vendredi, les élus du CAW affirmaient leur volonté commune de renouveler les relations politiques et administratives avec les autres instances politiques de la nation atikamekw, plus particulièrement avec le CNA.

«Cette orientation est fondamentale et traduit leur volonté que Wemotaci puisse accéder à une autonomie pleine et entière pour assurer un avenir meilleur pour les membres de la communauté», affirmaient-ils.

La position découle d’une réflexion et de discussions entre l’ensemble des élus du CAW. Ils se disent convaincus qu’il s’agit de l’orientation à privilégier pour l’avenir de Wemotaci.

«Pour les élus du CAW, le développement de Wemotaci et l’accès à de meilleures conditions individuelles, familiales, communautaires et économiques passent nécessairement par l’autonomie gouvernementale».

Le conseil indique qu’il veut consulter ses membres pour valider leurs intérêts et les orientations qu’ils souhaitent donner à la négociation vers cette autonomie gouvernementale.

«Ce processus est essentiel afin que les membres de la communauté puissent exprimer leur volonté et leurs aspirations, lesquelles seront ramenées à la table de négociations exploratoires, demandée en janvier 2020», exprime également le CNA.

Le Grand chef du Conseil de la nation atikamekw, Constant Awashish, réagira demain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires