Wemotaci: un 4e mandat pour François Néashit

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Wemotaci: un 4e mandat pour François Néashit
La lutte se fera entre les candidats François Néashit et Viviane Chilton

ATIKAMEKW.  François Néashit a été réélu le 8 avril chef de la communauté de Wemotaci pour un deuxième mandat consécutif à l’occasion du 2e tour des élections devant Viviane Chilton qui aspirait à devenir la première femme à occuper ce poste.  

Déjà élu de 1995 à 1999 et de 2003 à 2007, il s’agit donc d’un 4e mandat pour François Néashit à la tête de Wemotaci dont le premier objectif est de créer des emplois permanents pour la communauté. «On est en train de monter un plan d’affaires pour démarrer une petite usine de sciage qui créerait une douzaine d’emplois», souligne le chef en entrevue avec L’Écho de La Tuque.

Outre le développement du secteur de la foresterie, François Néashit veut mettre l’accent sur l’ethnotourisme, un secteur en plein essor dans plusieurs communautés autochtones au Québec ces dernières années.

Le chef réélu entend aussi continuer à travailler pour que la Politique d’habitation révisée en 2017 ait des retombées concrètes en permettant aux membres de la communauté de devenir propriétaire. «On a parti une formation en charpenterie-menuiserie pour développer la construction domiciliaire dans le village.» Avec la Société d’épargne des autochtones du Canada, le Conseil des Atikamekws de Wemotaci a lancé l’automne dernier un nouveau programme permettant le rachat des maisons où les gens vivent actuellement ou la construction de nouvelles résidences.

Enfin, ce mandat de 4 ans sera certainement celui où le projet de mini-centrale de Manouane-Sipi prendra forme. «Maintenant qu’on a signé un contrat d’électricité avec Hydro-Québec, je m’attends à voir du travail de prospection sur le terrain dès la fonte des neiges», a rappelé François Néashit.

Rappelons que les conseillers élus qui épauleront le chef durant les quatre prochaines années sont Alys Quoquochi, Patrick Petiquay, Guy Laloche, Patrick Boivin, Alexandra Awashish et Marco Chilton.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des