Wemotaci réaffirme sa volonté de travailler avec la Nation Atikamekw

Par Redaction La Tuque
Wemotaci réaffirme sa volonté de travailler avec la Nation Atikamekw
François Néashit (Photo : Michel Scarpino)

WEMOTACI. Par voie de communiqué, le Conseil des Atikamekw de Wemotaci (CAW) a indiqué qu’il accueille favorablement le diagnostic organisationnel et opérationnel réalisé au cours des dernières semaines pour le Conseil de la Nation Atikamekw (CNA) et qu’il est en accord avec les conclusions du rapport.

Les élus du CAW saluent ce diagnostic et réaffirment leur volonté de travailler avec les autres élus de la Nation Atikamekw afin de mettre en oeuvre les pistes de solutions proposées.

Rappelons que lors de l’assemblée générale spéciale du 6 juin 2019, les membres présents avaient émis le souhait qu’une démarche structurée, afin de renouveler les relations entre les trois communautés atikamekw et le CNA, soit entreprise.

C’est dans cette perspective que le conseil d’administration du CNA a confié le mandat d’effectuer un diagnostic organisationnel et opérationnel à une firme externe indépendante.

Pour le CAW, les résultats de cet exercice diagnostique démontrent hors de tout doute que des problématiques perdurent au sein de la Nation, mais que des solutions existent pour permettre une meilleure gouvernance. Ainsi, les éléments mis en lumière par le diagnostic doivent maintenant servir d’assise pour la tenue d’un sommet sur la gouvernance.

Dans leur conclusion, les auteurs de ce diagnostic insistent notamment sur la nécessité d’améliorer les relations entre le CNA et les communautés. « En accord avec l’esprit qui prévalait lors de sa création, le CNA doit être au service des communautés et il faut que tous les membres des communautés redeviennent convaincus que c’est le cas », écrivent-ils.

«C’est maintenant clair, on ne peut plus nier l’existence de problématiques de gouvernance au CNA. Ce diagnostic identifie clairement les problèmes et les pistes de solutions que nous devons mettre de l’avant pour améliorer le fonctionnement du CNA. Il revient à tous les élus d’en prendre acte et de travailler ensemble dans l’intérêt supérieur de la Nation. Nous, les élus de Wemotaci, réitérons notre invitation auprès des élus des communautés de Manawan et d’Opitciwan pour la tenue prochaine d’une rencontre politique tripartite», a déclaré le Chef François Néashit.

Parmi les problématiques, on retrouve une «très forte impression d’ingérence politique sur l’administratif au sein du CNA», des «lacunes importantes au niveau de la communication entre le CNA et les communautés», un «processus de détermination des besoins et des priorités n’est généralement pas satisfaisant», et une «difficulté d’arrimage entre la volonté d’unité nationale et la volonté d’autonomie locale.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires