Vaste enquête sur les habitudes d’achat des Latuquois

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Vaste enquête sur les habitudes d’achat des Latuquois
Dans l’ordre habituel, on reconnaît Philippe Bourdeau, conseiller principal, stratégie et performance, du département de conseil en management de Raymond Chabot Grant Thornton, Béatrice Roy-Prince, conseillère en développement et communications à la SADC du Haut-St-Maurice, Tommy Déziel, directeur général de la SADC du Haut-St-Maurice et Julie Noël, conseillère au développement économique au SDÉF. (Photo : Michel Scarpino)

Comme l’avait fait l’enquête Profil Achat en 1999, une vaste étude tentera de comprendre les comportements d’achat des Latuquois et voir les opportunités d’affaires du marché local.

En collaboration avec le Service de développement économique et forestier de La Tuque (SDÉF) la SADC du Haut-Saint-Maurice a lancé, au cours d’un déjeuner de la Communauté entrepreneuriale du Haut-Saint-Maurice, cette vaste étude qui sera menée par Raymond Chabot Grant Thornton pendant les prochaines semaines.

Toutes les municipalités, on le sait, sont aux prises avec des fuites commerciales, qui se sont accentuées depuis l’arrivée des géants du web.

Comme l’explique le directeur général de la SADC, Tommy Déziel, on souhaite actualiser les données de 1999, car elles datent d’il y a plus de 20 ans et à cette époque, il n’y avait pas Internet : «On veut se servir de ces données pour aider nos commerçants à développer, diversifier leurs offres et répondre aux besoins des Latuquois».

Cliquez ici pour répondre au sondage

En 1999, des fuites commerciales avaient été identifiées, mais l’étude avait aussi permis de déceler de nouveaux créneaux pouvant être développés.

Il ajoute que les consommateurs d’aujourd’hui sont davantage avisés et font leurs recherches sur le web avant d’acheter. Qu’est-ce qui les pousse à aller d’abord sur Internet ?

La participation des citoyens est primordiale au projet. En plus de démontrer leur appui au commerce latuquois, leur son de cloche pourrait générer un impact sur le commerce local. Le sondage en ligne sur leurs habitudes d’achat, qui prend une dizaine de minutes à remplir, sera disponible, jusqu’au 6 mars. Les gens qui y répondront seront éligibles au tirage d’un certificat cadeau de 500 $ et de deux de 250 $ de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-Saint-Maurice. On pourra les échanger dans l’ensemble des commerces participants. Ils seront remis au hasard parmi tous les répondants au sondage.

En plus de prendre le pouls de la population, l’étude évaluera les besoins des grands donneurs d’ordre de la région. À la suite du déjeuner de lancement de l’étude, une première consultation a été réalisée parmi des représentants des grandes entreprises du territoire.

«Le but premier est de pérenniser les entreprises qui sont déjà là. On peut aussi être à l’affût des opportunités pour nos entreprises locales, aller chercher de nouveaux marchés. Des «focus groups» avec les grandes entreprises vont nous aider à aller chercher ces informations», ajoute Julie Noël, conseillère au développement économique au SDÉF.

«On le sait, l’achat à l’extérieur et l’achat en ligne font extrêmement mal au secteur commercial. L’objectif de cette étude est de prendre conscience des habitudes d’achat de la population, d’avoir un portrait le plus juste possible de l’offre et de la demande en biens et services et de déceler des opportunités pour développer les entreprises d’ici», ajoute Danièle Rémillard, directrice du SDÉF.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des