Une Latuquoise en road trip en Géorgie

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix
Une Latuquoise en road trip en Géorgie
Manon Robinson et Annie Lapointe seront du départ du «Rally Adventure Georgia». (Photo : Courtoisie)

DÉFI. La Latuquoise Annie Lapointe prendra part à la toute première édition du Rally Adventure Georgia, du 12 au 19 octobre en Géorgie, en Europe de l’Est.

Le défi est de taille. Un parcours de 1800 kilomètres, en six jours, dans 3200 mètres d’altitude. Avec sa coéquipière, la Gaspésienne Manon Robinson, elle tentera de se hisser parmi les premières au classement final.

«On est très confiantes et vraiment prêtes», lance d’entrée de jeu la pilote.

Annie Lapointe

Annie Lapointe n’en est pas à ses premières armes avec les défis de type rallye 4×4. En 2004, elle avait terminé 19e au Rallye Aïcha des Gazelles, qui se déroule dans le désert du Maroc. En 2005, elle a goûté à la victoire en montant sur la plus haute marche du podium à ce même rallye. Puis, en 2014, elle a participé au défi Roses des Andes, en Argentine, avec sa coéquipière actuelle, Manon Robinson. Si elles ont dominé pendant tout le parcours, elles ont dû faire face à un bris mécanique la dernière journée, ce qui les a menées à décrocher une 5e position. Fortes de leur expérience, les membres de l’équipage #33 convoitent à nouveau le podium.

«On a ça dans le sang les Latuquois»

– Annie Lapointe

L’adrénaline au rendez-vous

En Géorgie, elles s’attaqueront à un nouveau terrain de jeu, très différent du Maroc et de l’Argentine, avec des montagnes et des plaines accidentées. Munies d’une carte et d’une boussole, la pilote et la navigatrice devront rallier le plus de points de contrôle, et ce, en parcourant le moins de kilomètres possible.

«C’est de l’inconnu car ce n’est pas du tout dans le sable. C’est dans la « bouette » et dans un terrain très accidenté», précise la Latuquoise.

Pour gagner le Rally Adventure Georgia, il faut donc faire moins de 1800 kilomètres, ce qui les poussera à emprunter certains raccourcis… plus vites mais plus risqués. «Ça va nous obliger à passer dans des rivières, des ravins, à se construire des ponts. C’est très exigeant au niveau physique et au niveau mental», explique-t-elle.

Outre le défi d’un nouveau terrain, Annie Lapointe et Manon Robinson auront un autre challenge de taille: ce sera la première fois qu’elles seront en compétition contre des équipes masculines. On sait que le Rallye Aïcha des Gazelles et le Roses des Andes sont réservés exclusivement aux femmes. Une quarantaine d’équipes sont inscrites pour cette première édition, dont trois équipes canadiennes.

«Je n’en reviens pas qu’à 48 ans, je trippe encore là-dessus. On dirait que je n’ai pas vieilli depuis mes 16 ans!, lance-t-elle en riant. À La Tuque, on nait avec des motocross, des quatre-roues et des ski-doo dans les mains! On a ça dans le sang les Latuquois!»

L’aventure commence

Pour les deux aventurières, le périple commence dès maintenant. Ce mercredi 9 octobre, elles s’envoleront vers la Géorgie, aux frontières de la Russie, où elles prendront le temps de se remettre du décalage horaire, de s’enregistrer et de faire les vérifications techniques et médicales nécessaires. Le coup d’envoi du rallye sera donné le 13 octobre.

À l’aube de ce grand départ, Annie Lapointe tient d’ailleurs à souligner l’implication de ses précieux partenaires, dont leur commanditaire majeur, Promutuel, qui a permis de faire passer ce périple du rêve à la réalité.

Pour suivre l’équipage Promutuel #33, rendez-vous sur la page Facebook/Rally Georgia Équipage 33. Il est aussi possible de les suivre en direct par l’entremise du site https://rallyadventuregeorgia.com.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des