Un 4e Rendez-vous de l’emploi, en mode virtuel

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Un 4e Rendez-vous de l’emploi, en mode virtuel
Dans l’ordre habituel, on reconnaît le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, l’attaché politique de Marie-Louise Tardif, députée de Laviolette-Saint-Maurice, André Mercier, la directrice générale du Carrefour emploi Haut-Saint-Maurice, Karine Pérusse, la directrice générale de la CCIHSM, Karine Rochette, le directeur général de la SADC du Haut-Saint-Maurice, Tommy Déziel, la conseillère au développement économique du SDÉF, Julie Noël et la présidente de la CCIHSM, Sylvie Francoeur. (Photo : Michel Scarpino)

EMPLOI. Initié par la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-Saint-Maurice (CCIHSM) en collaboration avec de nombreux partenaires, le quatrième Rendez-vous de l’emploi sera présenté le mercredi 12 mai, de 11h à 19h. C’est de façon virtuelle que les chercheurs d’emploi pourront s’adresser aux éventuels employeurs.

Une nouvelle plateforme sera mise en place. Elle accueillera et dirigera les participants de façon optimale et les chercheurs d’emploi pourront planifier des rencontres avec les employeurs dans les semaines qui précéderont l’événement, ce qui permettra de bien organiser l’emploi du temps de tous les participants le jour venu.

On pourra visiter gratuitement les kiosques et virtuel, connaître des emplois disponibles et échanger avec les employeurs. Un volet formation impliquera les établissements scolaires. Les chercheurs d’emploi pourront s’adresser directement aux établissements scolaires pour aller chercher les éléments qui leur manquent dans leur parcours de formation.

La CCIHSM insiste sur le faible coût de l’activité : 100 $ pour les membres de la chambre alors que les non-membres y ont accès pour 150 $ pour la journée. Les entreprises réservent leur emplacement d’ici le 10 mai en contactant la CCIHSM.

La directrice générale de la CCIHSM n’affiche pas nécessairement d’objectifs de participation précis en lien avec le salon. Par contre, elle évoque le succès d’un pareil événement tenu le 4 novembre.

«D’une année à l’autre, en présentiel, on avait de 25 à 30 entreprises participantes et de 75 à 150 passants. En présentiel, plus de gens venaient voir, ça impliquait moins de s’inscrire. Par contre, la facilité d’accès et la beauté de la plate-forme devraient nous amener beaucoup de gens», estime Mme Rochette.

«On a fait notre publicité en Mauricie seulement et on a eu plein de gens de partout au Québec, dont 5 immigrants de Montréal qui avaient entendu parler de notre rendez-vous de l’emploi. Ils se sont présentés», révèle fièrement Mme Rochette.

Aux employeurs qui sont submergés par le travail et qui manquent de temps pour y participer, la présidente de la CCIHSM, Sylvie Francoeur, lance le message qu’il faut se donner les moyens de prendre le temps de trouver de la main-d’œuvre et démontrer les besoins des entreprises :  «Il faut réseauter entre nous […] il faut être des courroies de transmission pour palier à ce problème de pénurie de main-d’œuvre».

«On a une pénurie dans les services de garde, chez les travailleurs de la construction, on manque de travailleurs en forêt, ici c’est 2000 emplois. On aimerait favoriser la 2e, la 3e transformation, c’est important d’aller chercher cette main-d’œuvre […] Ç’a été très difficile aussi dans le commerce de détail», a pour sa part relevé le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.

«Ça fait partie des besoins de nos entrepreneurs. Plusieurs entrepreneurs nous l’ont mentionné, ils seraient prêts à investir pour faire croître leur entreprise, mais à cause de la pénurie de main-d’œuvre, ils ne peuvent pas se lancer dans de gros projets. Le Rendez-vous de l’emploi viendra répondre à ce besoin», estime pour sa part Tommy Déziel, directeur général de la SADC du Haut-Saint-Maurice.

Quant à elle, la directrice générale du Carrefour emploi du haut-Saint-Maurice, Karine Pérusse, a rappelé que son équipe sera présente pendant tout l’événement, notamment pour accompagner les chercheurs emplois qui ont besoin d’une mise à jour de leur curriculum vitae : «Si on a des personnes immigrantes qui, à la suite de l’événement, veulent s’installer, Choisir La Tuque sera présent pour les accompagner et faire en sorte qu’elles puissent se maintenir à dans notre milieu».

Les cases horaires du Rendez-vous de l’emploi sont programmées pour des rencontres avec les employeurs, chaque 15 minutes.

Les chercheurs d’emploi qui ne sont pas familiers avec l’informatique pourront obtenir un soutien auprès d’un agent d’aide à l’emploi du Carrefour emploi, et du Centre d’amitié autochtone ou de Services Québec. Il est possible de créer son profil sur la plate-forme, qui sera consultée par les employeurs à l’avance. Voici l’adresse : https://ccihsm.com/rdvemploi/

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires