Trois Malgaches arrivent à la résidence des Bâtisseurs

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Trois Malgaches arrivent à la résidence des Bâtisseurs
On voit Nelly Rakotondravelo, Joselicah Andriampapamalala, Manon Côté et Cathy Razafimena. (Photo : Michel Scarpino)

EMPLOI.  La résidence des Bâtisseurs de La Tuque a accueilli trois travailleurs Malgaches qui viendront y oeuvrer à titre de préposés aux bénéficiaires, se joignant à l’équipe actuelle.

Cathy Razafimena, Nelly Rakotondravelo et Joselicah Andriampapamalala sont arrivés du Madagascar il y a deux semaines. Après une quarantaine obligatoire à l’hôtel, ils débarquaient à La Tuque en ce vendredi afin de faire connaissance avec leur nouvel environnement de travail et de vie.

«On a été bien accueillis», confie Nelly Rakotondravelo. Le trio, qui s’exprime très bien en français, ne se connaissait pas avant de quitter Madagascar, puisqu’ils provenaient de différentes provinces.

Les trois nouveaux employés de la résidence des Bâtisseurs habiteront dans l’établissement, en attendant de se trouver un appartement à La Tuque. Déjà, ils font connaissance avec la ville, les activités qu’il y a à y faire, les épiceries. Ils ont également fait le tour de la résidence et rencontré quelques résidants. Ils auront l’occasion de visiter le Parc des chutes de la petite rivière Bostonnais, le lac Saint-Louis, le camping et le centre-ville. Le travail débutera officiellement lundi pour eux.

La directrice de l’établissement, Manon Côté, était très fière de les accueillir, d’autant plus qu’ils auraient dû arriver il y a un an, mais la pandémie a retardé le tout.

«Ça fait déjà un an et demi qu’ils ont choisi de venir travailler ici. Déjà, de les avoir encore, avec nous, c’est qu’ils étaient vraiment décidés», indiquait fièrement Mme Côté.

Ils n’ont pas encore goûté à la froidure de l’hiver québécois, mais ils ont connu quelques variations de température depuis leur arrivée.

Dans leur pays d’origine, Mme Razafimena et M. Andriampapamalala sont infirmiers alors que Mme Rakotondravelo est infirmière anesthésiste. «Ce sont des gens extrêmement compétents, mais leurs compétences ne sont pas nécessairement transférables ici. Ils vont amener une belle touche de couleur, c’est un pays où les gens sont très proches les uns des autres. On est contents, nos employés ont vraiment envie de travailler avec eux et de partager leurs connaissances au niveau de la culture», ajoute Manon Côté. Nul doute que même la cuisine aura une saveur un peu différente avec des influences de Madagascar.

Pour la directrice de la résidence des Bâtisseurs, leur arrivée comblera un besoin. «Ils ne viennent pas prendre la place de nos Latuquois, ce sont des gens qui vont se joindre à l’équipe actuelle. On sait que le confinement, les éclosions, n’ont pas été facile. C’est là que ces gens-là vont venir faire la différence pour soutenir les aînés et bonifier le service qu’on offre déjà à nos résidants», mentionne-t-elle.

La résidence de Louisville a, pour sa part, a accueilli quatre nouveaux employés malgaches cette semaine.

On sait que c’est en 2019 que le groupe des Bâtisseurs entreprenait une mission de recrutement à Madagascar dans le but d’y recruter des employés. 54 personnes provenant de Madagascar joindront, en tout, les rangs de l’une ou l’autre des résidences du groupe.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires