Téléviseurs : le service de retour aujourd’hui au CIUSSS

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Téléviseurs : le service de retour aujourd’hui au CIUSSS

Les résidents en CHSLD doivent toutefois s’abonner eux-mêmes

Le service de câblodistribution était de retour aujourd’hui au centre de services de La Tuque du CIUSSS-MCQ, après avoir été interrompu depuis le premier novembre. On sait que la Fondation pour la santé du Haut-St-Maurice s’est retirée de la câblodistribution, dans l’établissement, un service qui sera dorénavant sous l’égide du CIUSSS.

La président de la Fondation, Paul-Armand Girard, relie la décision de ne plus offrir des services de téléviseurs au retrait sur trois ans des revenus du stationnement du CIUSSS-MCQ de La Tuque.

En novembre 2018, le conseil d’administration décidait de se retirer totalement de la câblodistribution au CIUSSS. Le 1er octobre, une lettre était envoyée aux résidants pour les aviser qu’ils devaient eux-mêmes contacter Câblevision pour continuer d’écouter leurs émissions.

«On a fait les choses de façon très professionnelle dans les deux sens, autant la Fondation que le centre de services […] c’était unique au Québec qu’une fondation défraie des services de câblodistribution. Ce n’était pas dans notre mandat premier», affirme le président de la Fondation.

Immédiatement après que la lettre était envoyée aux résidants, les dirigeants de la Fondation ont contacté Câblevision pour les mettre au courant.

«Un rappel aux familles et  résidents, qui n’ont pas fait les démarches à ce jour, sera fait. Mais il faut aussi savoir que les résidents peuvent se rendre dans les aires communes du CHSLD où la télévision est disponible», précise Julie Michaud, agente d’information au Service des communications du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Il faut savoir que deux éléments de facturation pour la télévision existent au CIUSSS-MCQ de La Tuque : celui des résidents en CHSLD et celui de tous les services médicaux, les salles d’attente, l’urgence, groupe de médecine familiale. Dans ce dernier cas, la Fondation a demandé de transférer la facture au CIUSSS-MCQ au premier novembre. Six usagers en médecine/chirurgie ont été affectés, en plus des aires communes.

Pour les résidents en CHSLD, il fallait que ceux-ci ou leurs proches fassent eux-mêmes les démarches auprès du câblodistributeur.

Le service a été interrompu le premier novembre dans l’établissement, sauf pour les résidents qui avaient eux-mêmes entrepris des démarches d’abonnement.

Au cours des dernières années, la Fondation a remarqué que seulement 30 % des résidents en CHSLD arrivaient à payer leurs abonnements au câble. Les 70% manquants occasionnaient des frais annuels d’environ 10 000$, un montant auquel on ajoute 12 000 $ depuis le passage à la télé numérique, à l’automne 2018.

«La Fondation acceptait cette situation parce que, souvent,  beaucoup de personnes  étaient démunies», ajoute Paul-Armand Girard.

«C’est arrivé au début d’une fin de semaine, on a essayé de réagir le plus vite possible et ce matin qu’on a corrigé la situation», a dit M. Girard. Suite à des discussions avec le câblodistributeur, le service allait donc être remis ce jeudi pour les services et salle d’attente du CIUSSS.Les décodeurs ont été rebranchés ce matin.

Selon ce dernier, ce sont souvent des bénévoles de la Fondation qui devait se déplacer sur place afin d’assister les résidents qui éprouvaient des difficultés techniques avaient que les téléviseurs ou les télécommandes.

La Fondation bénéficiait aussi d’une facturation unique, ce qui faisait baisser le coût des abonnements, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Entretemps, des téléviseurs avaient été branchés en circuit fermé pour présenter des spectacles, de la musique et du divertissement par une employée dans des aires communes.

 

Partager cet article

1
COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Jacques Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jacques
Invité
Jacques

Cablovision du nord , ne perdrait rien a donner un petit bon-heure a nos vieux !