Stéphanie Dufresne candidate du Parti vert dans Saint-Maurice-Champlain

Rédaction La Tuque
Stéphanie Dufresne candidate du Parti vert dans Saint-Maurice-Champlain
Stéphanie Dufresne

POLITIQUE. Après avoir tenté sa chance aux dernières élections provinciales au sein du Parti Vert, Stéphanie Dufresne sera candidate pour le Parti vert du Canada (PVC) dans la circonscription de Saint-Maurice–Champlain, pour l’élection fédérale de 2019.

La candidate de 44 ans, mère de deux adolescents, souhaite promouvoir les idées de transition sociétale et écologique mises de l’avant par le Parti vert.

Selon Mme Dufresne, le consensus scientifique sur le dérèglement climatique et la mobilisation citoyenne mondiale sur le climat envoient un message clair: nous devons réorienter rapidement notre mode de vie afin de préserver l’avenir de l’ensemble du vivant.

«Les citoyens sont prêts à faire des efforts, mais il ne faut pas qu’ils portent seuls la charge. Il y a un vide politique à combler rapidement du côté de l’environnement.

Nous avons besoin d’un gouvernement qui va contribuer à un nouveau modèle économique qui respecte les limites planétaires», exprime la candidate.

Stéphanie Dufresne souhaite, par son implication politique, contribuer à orienter le débat sur les idées visant la transition écologique pour faire en sorte que l’environnement prenne une place centrale dans les décisions gouvernementales. Au cours de sa campagne électorale, elle mettra de l’avant les initiatives qui visent à assurer le respect des cibles d’émissions de gaz à effet de serre du Canada.

«Un urgent coup de barre doit être donné pour repenser notre façon d’aménager le territoire, de s’y déplacer et de s’y nourrir. S’il nous reste encore une chance de renverser le réchauffement climatique, ce sera en sortant de la logique productiviste qui a fait de nous de simples consommateurs au service des grandes entreprises», croit-elle.

Géographe de formation et titulaire d’une maîtrise en environnement, Stéphanie Dufresne œuvre dans le domaine de l’environnement depuis près de 20 ans. Elle a entre autres travaillé comme analyste sur des commissions d’enquête et d’audiences publiques sur l’environnement du BAPE, puis fondé et dirigé une entreprise dans le domaine des énergies vertes. Depuis, elle offre ses services comme gestionnaire de projets pour des organisations de la région.

Pour la candidate, la mobilisation en faveur de la transition écologique, celle des jeunes en particulier, devrait logiquement déboucher sur une vague verte cette année en politique fédérale: «Tous les partis vont maintenant parler d’environnement de façon électoraliste, mais le parti vert est le seul à offrir des vraies solutions à la crise climatique, estime-t-elle. La popularité croissante des partis verts partout au pays et dans le monde me donne beaucoup d’espoir.»

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des