SOPFEU: le mois de juin le plus occupé en 10 ans

Par Redaction La Tuque
SOPFEU: le mois de juin le plus occupé en 10 ans

Le mois de juin 2020 aura été particulièrement occupé pour les équipes de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

En zone de protection intensive, les pompiers forestiers ont combattu 162 incendies ayant affecté 60 719,2 hectares (ha) de forêt. À noter que 67% de ces incendies ont été causés par l’activité humaine. Sans être exceptionnelle, cette situation représente tout de même le mois de juin le plus actif des 10 dernières années, tant pour le nombre de feux que pour le total de la superficie brûlée.

À la mi-juin, les conditions météorologiques ont poussé le danger d’incendie à la hausse sur une bonne partie du territoire québécois, entraînant des conditions propices à l’éclosion de feux de grande intensité et de propagation rapide. Une interdiction de faire des feux à ciel ouvert a été décrétée par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) du 16 au 25 juin.

Feu 395 de la Passe-Croche

Le 16 juin, un important brasier prenait naissance au nord du Lac-Saint-Jean, dans le secteur de Chute-des-Passes. Il est demeuré hors contrôle quelques jours. Cet incendie a atteint une superficie de 59 936 ha, ce qui en fait le plus important feu de forêt qu’a connu le Québec depuis 10 ans. Il a nécessité le déploiement d’une équipe de gestion de feu majeur et le soutien de pompiers forestiers venus de l’Ontario et de l’Alberta. L’incendie est actuellement contenu. Plus de 300 personnes sont toujours à pied d’oeuvre pour le maîtriser.

Feu 433 de Rivière-Ouelle

Le 19 juin, un nouvel incendie allait générer beaucoup de travail pour les pompiers de la SOPFEU et pour les pompiers municipaux des environs de Rivière-Ouelle, où un feu a pris naissance dans une tourbière. Ce type d’incendie a la particularité de brûler en profondeur et de dégager beaucoup de fumée. Jusqu’à 140 pompiers forestiers ont travaillé sur ce feu de 361,1 ha pour la partie « Forêt », qui est maintenant considéré « Maîtrisé ». Des pompiers de l’Alberta sont venus prêter main-forte et l’ensemble des forces vives de la communauté de Rivière-Ouelle s’est mobilisé pour venir à bout du brasier. Il faut souligner l’apport des agriculteurs de la région qui ont transporté de grandes quantités d’eau pour soutenir les opérations de suppression.

Prudence en période estivale

Depuis le début de la saison, le Québec a déjà enregistré 524 feux de forêt alors que la moyenne des dix dernières années à pareille date des de 256 incendies. Avec l’arrivée des vacances pour plusieurs Québécois, la SOPFEU rappelle que les amateurs de plein air sont à l’origine de près du tiers des incendies à ce temps de l’année. La vigilance ne devrait pas prendre de congés. Les feux de camp mal éteints, les mégots de cigarette et les VTT peuvent tous être à l’origine d’un incendie de forêt.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des