Québec alloue un investissement supplémentaire de 160 000$ à la Ressource Parent-Ailes

Rédaction La Tuque
Québec alloue un investissement supplémentaire de 160 000$ à la Ressource Parent-Ailes
(Photo : Courtoisie)

COMMUNAUTÉ.  Au nom du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, la députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, annonce un investissement supplémentaire de 159 315$ sur cinq ans à la Ressource Parent-Ailes (RPA).

Avec cet argent, on veut lui donner les moyens nécessaires pour accomplir sa mission. Ce sera donc une augmentation de 31 863$ par an que recevra la RPA, pour porter son financement annuel à plus de 130 000$.

Au total, Québec alloue 85M$ sur cinq ans aux organismes communautaires famille des différentes régions du Québec. On veut soutenir plus de 280 organismes avec un financement à la mission de 130 000$ par année. «Le gouvernement du Québec respecte ainsi son engagement de mieux soutenir le développement des enfants en épaulant davantage les ressources de première ligne sur le terrain qui travaillent directement auprès des familles, dont les plus vulnérables», peut-on lire dans le communiqué émis à cet effet.

«Le gouvernement est à l’écoute des besoins des familles du Québec. L’annonce du financement supplémentaire des OCF va en ce sens. Ce financement additionnel constitue une excellente nouvelle pour les familles de La Tuque. Je suis consciente de l’importance du travail des organismes communautaires qui sont présents auprès des parents et des familles de ma région. Aussi, ce coup de pouce leur donnera les moyens d’intervenir de façon prévisionnelle, principalement en ces temps plus difficiles», a indiqué Marie-Louise Tardif, députée de Laviolette-Saint-Maurice.

Cette bonification du financement permettra de soutenir plus de 280 organismes avec un financement à la mission de 130 000 $ par année. En plus de bonifier de façon importante le financement aux organismes déjà financés par le Ministère, nous allons maintenant soutenir près d’une vingtaine d’autres qui étaient reconnus, mais recevaient toutefois peu de financement. Des organismes offrant des services de halte-garderie communautaires profiteront aussi d’un soutien supplémentaire.

Québec affirme aller dans le sens de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse qui, en décembre dernier, «recommandait de rehausser le financement de ces organismes afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle de proximité auprès des familles et des enfants vulnérables».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires