Parent : Éric Chagnon sollicite un deuxième mandat

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Parent : Éric Chagnon sollicite un deuxième mandat
Le conseiller municipal Éric Chagnon

Le conseiller sortant du secteur Parent de Ville de La Tuque, Eric Chagnon, sollicite un deuxième mandat pour représenter le quartier 1 au conseil municipal de La Tuque.

Selon ce dernier, les réalisations ne manquent pas dans le mandat qui vient de se terminer. En quatre ans, une dizaine de bâtiments vétustes ont été démolis dans le village. « Ça ne s’était jamais fait », de confier le conseiller sortant.

Celui-ci fait également remarquer l’arrivée d’un centre de conditionnement physique avec de l’équipement neuf, obtenu avec des subventions.

M. Chagnon rappelle les investissements importants de 235M$ qu’Hydro-Québec apporte au réseau reliant le poste de Lavérendrye au village de Parent, pour sécuriser l’approvisionnement en électricité. Parent, on ne sait, était aux prises avec d’importantes pannes de courant ces dernières années.

Les premiers répondants comptent sur une nouvelle embarcation (Zodiac) et un nouveau camion pour porter secours aux blessés dans le vaste secteur éloigné.

Parmi ses réalisations, il rapporte la première de deux phases d’un projet d’écocentre à Parent. M. Chagnon souligne également l’arrivée d’un écran de cinéma à l’école secondaire, acquis au coût de 16 000$ avec une subvention. Toute la population du village a maintenant accès à des films ou des événements présentés sur grand écran.

Pour les quatre prochaines années, s’il est réélu, il souhaite travailler à l’amélioration des services au CLSC, puisque la population est vieillissante. « Nous avons besoin de soins adaptés à notre éloignement « , fait-il valoir.

La question du train qu’on souhaite voir revenir à Parent trois fois par semaine est aussi à son agenda. On sait que le train ne s’y rend qu’une fois par semaine, un état de fait qui a été dénoncé par le conseil municipal de La Tuque.

Il veut continuer à travailler pour que la route 25, du km 103 à Wemotaci au km 175 soit sous l’égide du ministère des Transports du Québec pour en assurer son entretien de façon permanente.

D’ailleurs, en matière de transport, M. Chagnon envisage une rénovation majeure du bâtiment de la gare, au centre du village, qui se fait vieux.

Finalement, le dossier des eaux usées le préoccupe toujours. Il entend continuer à s’y consacrer s’il est réélu, conscient que ce n’est pas un projet qui peut se régler rapidement.  « On va arriver à des résultats », se promet-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires