Nouvelle bière collaborative à la saveur du San de Lac-Édouard

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Nouvelle bière collaborative à la saveur du San de Lac-Édouard
Michael Martineau et Marc-André Ayotte, propriétaire de la microbrasserie la Pécheresse ainsi que Simon Parent, propriétaire du San – Station Boréale au Lac Édouard. (Photo : Michel Scarpino)

BIÈRE.  Les propriétaires de la Microbrasserie La Pécheresse, Marc-André Ayotte et Michael Martineau ainsi que le propriétaire du San – Station Boréale au Lac Édouard, Simon Parent, ont connaître une nouvelle bière collaborative qui vient d’être lancée.

«M. Martinet» est le nom de la nouvelle bière fermentée à partir de fraises et framboises du San qui aura pour but de faire découvrir la réalité du martinet ramoneur.

La bière de 4,5% d’alcool sera plus tard cette semaine sur les tablettes des dépanneurs de bières spécialisées et des épiceries de la Mauricie.

«C’est une Berliner Weiss avec fraises et framboises du Lac-Édouard», indique Marc-André Ayotte. «C’est un style de bière sûre, allemande, avec beaucoup de blé à l’intérieur, pas seulement de l’orge», complète son associé, Michael Martineau.

Il y a longtemps que les propriétaires de la microbrasserie envisagent une collaboration avec Simon Parent. Outre le fait de faire connaître les produits locaux, il y a aussi la question du martinet ramoneur, cet oiseau qui a élu domicile à Lac-Édouard et qu’on cherche à protéger.

On a trouvé le mélange de fruits grâce à une erreur : «La première fois qu’on avait faite, c’était seulement avec des framboises. Ensuite, on voulait la faire seulement avec des fraises. Mais au lieu de recevoir 33 kg de fraises, on en avait reçu 33 livres. On avait dû compenser avec des framboises. Bel adon ! On a fait «wow», le mélange entre les deux était parfait. On a gardé la recette», a raconté Michael Martineau.

La première livraison de M. Martinet comprendra 1400 canettes et on pense qu’elles devraient s’envoler rapidement.

«C’est une super fierté. On travaille fort depuis des années à mettre en place quelque chose pour que le martinet puisse avoir un avenir au Lac-Édouard, de préserver son habitat principal, bâtir des nichoirs […] On est bien fier de voir que la Pécheresse met en valeur notre produit, la fraise, la framboise, à travers le projet qui est un peu l’âme du sanatorium (le martinet ramoneur)», confie Simon Parent.

Pour la Pécheresse, les deux ou trois dernières années auront constitué un véhicule pour faire connaître des produits et le talent de la région.

«Le design autour de la bière a été conçu par Carolane Godbout, à partir d’une peinture commandée pour l’occasion sur le thème de la situation particulière de cet oiseau. L’artiste derrière la toile se nomme Jean-François Alarie. Ce dernier, Latuquois d’origine, est connu à l’international et a, depuis 9 mois, ouvert sa propre galerie située à Rimouski», indiquent les propriétaires de la microbrasserie. Il s’agira d’une deuxième collaboration avec M. Alarie après celle du Festival de chasse. On veut beaucoup travailler avec les producteurs locaux et les faire rayonner, comme c’est aussi le cas, par exemple, pour la camerise. On souhaite aussi soutenir des causes humanitaires.

Les textes décrivant l’histoire associée à la bière qu’on peut voir à l’endos des canettes sont un cru de la poésie de Carl Charland, un employé de la microbrasserie.

En canettes

Comme ils l’avaient annoncé, il y a quelques semaines, depuis peu, la dizaine de produits de la microbrasserie sera distribuée en format canette de 473ml dans les dépanneurs spécialisés et les épiceries du Québec. La Haute-Mauricie, puis la Mauricie et le reste du Québec seront successivement approvisionnés dans ce nouveau format.

Les produits sont très en demande, soutiennent les promoteurs.

 

 

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des