Marie-Louise Tardif annonce un nouveau refuge pour le Club des 3 raquettes

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Marie-Louise Tardif annonce un nouveau refuge pour le Club des 3 raquettes
La députée de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif et le président du club des 3 raquettes, Claude Philibert. (Photo : Courtoisie )

PLEIN AIR.  La députée de Laviolette−Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, annonce, au nom de la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, un soutien financier de 12 671 $ au Club des 3 raquettes.

L’argent servira à construire un nouveau refuge de bois rond qui sera aménagé au haut de la falaise près de la tonnelle 4, le long de la voie de contournement.

La subvention de la députée Tardif couvrira 80% du coût total du projet.

L’annonce s’inscrit dans le cadre du Programme de soutien à la mise à niveau et à l’amélioration des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air (PSSPA), un programme qui soutient la mise à niveau et l’amélioration des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air au Québec.

«Depuis des années, je constate l’ampleur du travail qui est fait par de nombreux bénévoles du Club, la reconstruction du camp Bleu en est un bon exemple.  Aussi, avec plus de 1000 membres, le Club des 3 raquettes mérite notre attention.  Je suis donc très heureuse que le projet du Club des 3 Raquettes ait été retenu, car les bénévoles méritent grandement ce coup de pouce», déclare Mme Tardif.

«Ça faisait depuis 2013 qu’on espérait un jour pouvoir construire un refuge à cet endroit», mentionne fièrement M. Claude Philibert, président du Club des 3 raquettes. Dès la première phase du projet, nous avions demandé un soutien financier pour ce refuge et ça n’avait pas fonctionné, on avait donc priorisé les sentiers. Dans la deuxième phase, le projet a aussi été refusé et dans cette troisième phase, il est enfin accepté».

Le refuge sera prêt pour la prochaine saison.

«La popularité du programme PSSPA m’impressionne toujours. Les projets financés permettent de mettre en valeur les plus beaux endroits de nos régions. Je suis heureuse de constater que grâce à ces investissements, nos municipalités pourront offrir à leurs citoyennes et citoyens davantage d’occasions de bouger en plein air », se réjouit pour sa part Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires