La salle du Club Latuquois portera la nom d’Eldège Langlais

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
La salle du Club Latuquois portera la nom d’Eldège Langlais
Nicole Langlais et Jenifer Olsen montrent la plaque qui sera au mur de la salle Eldège-Langlais. (Photo : Michel Scarpino)

En hommage à un bénévole qui s’est grandement impliqué dans le Club Latuquois, le conseil d’administration de cet établissement vient de nommer la salle du rez-de-chaussée «Eldège-Langlais».

M. Langlais a été le dernier président du club sous la gouverne des employés de l’usine WestRock et c’est son héritage qu’on veut mettre en valeur par cette nomination. Il est décédé en septembre 2021.

À l’occasion d’une cérémonie qui se tenait au Club Latuquois, les dirigeants ont parlé d’un homme qui a fait la différence dans la mission du club.

«Pendant de nombreuses années, M. Langlais fut président du Club et c’est avec beaucoup de fierté qu’il vit l’un de ses rêves se réaliser, alors qu’en 2020, le Club était transféré à la population de La Tuque à titre de “bien commun”. Depuis qu’il a passé la barre du Club à la communauté, beaucoup d’améliorations ont été apportées au  bâtiment, et lors d’un de ses derniers passages au club, la directrice de l’époque, Martine Laflamme, lui fit visiter La Cahute, qui venait de se faire faire une beauté. Fort impressionné, il ne cessait de répéter comme c’était beau et alla chercher ses copains au rez-de- chaussée pour leur montrer la salle. Nous lui avions promis de prendre grand soin des lieux et sommes fidèles à cette promesse», a dit Jenifer Olsen, présidente du Club Latuquois.

Eldège Langlais.

Mme Olsen a laissé entendre que le Club Latuquois «redeviendra ce lieu de rencontre familiale qui a laissé depuis sa création en 1966, chez plusieurs d’entre nous, de si merveilleux souvenirs».

Celle-ci a émis le souhait que le Club latuquois, le Camping latuquois et la Marina deviennent le centre névralgique d’un développement communautaire, récréatif et social significatif. «Nous y travaillons», assure-t-elle.

Mme Olsen a rappelé que l’aventure a débuté par le transfert du bingo de la Corporation de développement communautaire du Haut-Saint-Maurice au Club Latuquois, en 2015.

C’est grâce à l’ouverture d’esprit de M. Langlais, alors président de l’Association récréative du Club Latuquois, qu’on a modifié les règlements généraux pour admettre au conseil d’administration des gens qui n’étaient pas des employés ou des retraités de l’usine WestRock, dont Mme Olsen.

Le conseil d’administration de l’époque avait vu une opportunité d’avenir dans le geste de redonner l’établissement à la communauté.

Pour Jenifer Olsen, il était primordial d’honorer la mémoire d’Eldège Langlais.

«Il a travaillé beaucoup pour que le Club Latuquois reste à La Tuque et que les gens de La Tuque en profitent», a affirmé son épouse Nicole Langlais.

Elle évoque le fait que son mari était un homme humble qui ne souhaitait pas nécessairement les grands honneurs, mais qui méritait cet hommage : «lui, il aurait mieux aimé ne pas avoir ça, mais je suis fière pour lui».

Eldège Langlais a consacré 17 années  de bénévolat la marina du Club Latuquois en plus de 7 années au Club Latuquois.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires