Jacynthe Bruneau veut un projet porteur pour La Tuque

Bernard Lepage
Jacynthe Bruneau veut un projet porteur pour La Tuque
Vice-présidente régionale de la Fédération des infirmières du Québec, Jacynthe Bruneau se consacre à temps plein à la présente campagne électorale en tant que candidate du Bloc Québécois dans Saint-Maurice - Champlain. (Photo : Bernard Lepage)

ÉLECTIONS. « Ça fait trop longtemps que le Haut Saint-Maurice a été négligé. Il est temps que les Latuquois aient un projet porteur dont ils seront fiers », lance la candidate du Bloc Québécois dans Saint-Maurice – Champlain, Jacynthe Bruneau.

En entrevue à L’Écho, elle dit bien sûr appuyer le projet de Bioénergie La Tuque (BELT) mais propose aussi d’instaurer un programme pour augmenter l’utilisation du bois dans les immeubles non résidentiels.

Appuyée par une étude publiée en 2020 par le Bloc Québécois et portant sur la maximisation économique et environnemental de la filière forestière en Mauricie, Jacynthe Bruneau souligne qu’en 2016, seulement 28% des bâtiments non résidentiels étaient construits à l’aide du bois alors que 80% auraient pu l’être tout en respectant les exigences du code du bâtiment.

« Ça équivaut à 1600 emplois supplémentaires en Mauricie. À La Tuque, on a besoin de ça et les épouses de ces travailleurs, ce sont parfois des infirmières et on connaît tous la situation de pénurie qu’on vit à l’hôpital », souligne celle qui est aussi vice-présidente régionale de la Fédération des infirmières du Québec.

« Au lieu d’investir dans le pétrole et l’automobile, le gouvernement fédéral devrait investir dans une richesse qui est sous-utilisée », estime Jacynthe Bruneau, rappelant que le Québec est plus avancé que les autres provinces canadiennes sur les questions environnementales.

La candidate bloquiste souligne que le comté de Saint-Maurice – Champlain, vu sa grande étendue, a davantage besoin d’un député à temps plein pour se consacrer à ses dossiers qu’un ministre qui a d’autres priorités que de régler les problèmes de ses électeurs. « Les gens peuvent être fiers d’avoir un ministre dans le comté mais est-ce que ça les a vraiment servi ces dernières années », se demande-t-elle?

Rappelant la diversité des enjeux dans la circonscription reliés à l’emploi, au tourisme, à l’entrepreneuriat, aux travailleurs étrangers, l’agriculture, aux autochtones, etc., Jacynthe Bruneau croit que les électeurs seraient mieux servis par une députée exclusivement dédiée à eux. « Moi, je n’aspire pas à être ministre, ni premier ministre. Quand je ne serai pas à Ottawa à défendre les intérêts du Québec, je vais me consacrer entièrement à me battre pour faire avancer les dossiers de la circonscription », termine la candidate bloquiste.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires