Investissements gouvernementaux en culture : pas d’impact sur les événements en salle de la CDAC

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Investissements gouvernementaux en culture : pas d’impact sur les événements en salle de la CDAC

La diffusion numérique est toutefois dans les projets

L’annonce gouvernementale d’injection de 400M$ dans la culture au Québec n’aura pas d’impact sur les spectacles présentés en salle au Complexe culturel Félix-Leclerc, du moins pas pour les prochains mois. Le Complexe se prépare pour un important chantier, qui vise à le rajeunir, lui qui n’avait pas subi de reconfiguration majeure depuis son ouverture, il y a 20 ans.

«Peu importe la date d’ouverture, c’est sûr qu’on ne peut pas présenter de spectacle avant le 1er décembre», annonce d’entrée de jeu Marie-Pierre Mailhot, directrice générale de la Corporation de développement des arts et de la culture de ville de La Tuque (CDAC).

«On part en appel d’offres pour notre entrepreneur général. On a déjà notre scénographe, notre équipe de professionnels, notre architecte, notre ingénieur. Les travaux devraient commencer en août si tout va bien», poursuit-elle. Tous les plans ont été préparés et l’entrepreneur général aura à les mettre en place.

Les importants travaux de mise à niveau du Complexe culturel Félix-Leclerc devraient donc débuter en août, si tout se déroule comme prévu, pour se terminer vers novembre. Le premier l’événement officiel de cette nouvelle mouture du Complexe serait la Campagne du Gâteau, si les consignes gouvernementales le permettent à ce moment-là, le dimanche 6 décembre.

Diffusion numérique

Par contre, la porte est ouverte pour les activités de diffusion numérique et un projet est en cours. On veut atteindre davantage les secteurs plus éloignés de la Haute-Mauricie avec l’offre culturelle de la CDAC. «On avait commencé la diffusion dans le CHSLD, l’équipement était en cours d’installation à Parent et Wemotaci est aussi sur la liste (N.D.L.R. le projet de fibre optique à Wemotaci se réalisera en juillet). Dans la foulée des annonces, on va développer cela davantage», disait Mme Mailhot à L’Écho La Tuque.

Des spectacles captés dans la salle la Forestière pourraient être présentés dans ces trois lieux : «On a tout l’équipement et notre personnel est formé pour faire de la captation en direct».

Un projet avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec pourrait donc être accéléré, avec cette volonté déjà présente de faire de la diffusion en direct, en milieu plus éloigné. Une phase 2 avait été envisagée, avec une subvention, pour un projet pilote, tout juste avant le confinement. «Ça va accélérer les choses, ça, c’est certain», pense Marie-Pierre Mailhot.

Par contre, il n’y aura pas d’événement spécifique à prévoir les murs du Complexe culturel Félix-Leclerc au cours de la saison estivale, en raison des travaux. Les travaux, rappelons-le, une mise à niveau majeure du complexe avec, entre autres, le remplacement des fauteuils sur gradins, du plancher de la scène, du système de levage et des moteurs, des rideaux de scène, la modification de la régie, de même que des travaux à la toiture du bâtiment, l’acquisition d’un nouveau circuit multimédia, le l’aménagement d’un minibar au hall, des modifications à la structure du bâtiment et l’achat d’ameublement de salle.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires