Forte affluence au Rallye de Parent

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Forte affluence au Rallye de Parent
(Photo : Courtoisie)

RALLYE.  Présenté cette fin de semaine, le Rallye de Parent a connu un succès inespéré.

Selon le promoteur, Patrick Trahan, 138 participants se sont inscrits pour y participer, sur 104 véhicules, dont la moitié étaient des motos. Quelques semaines avant l’événement, on parlait d’accueillir 70 véhicules. Plusieurs participants se sont inscrits directement sur place. Le rallye connaît un indéniable regain de popularité : la première année, huit participants étaient inscrits, la seconde, 50. Non seulement des gens de la place, mais des participants d’un peu partout au Québec ont répondu présents.

Visiblement satisfait, M. Trahan songe déjà à l’année prochaine. «Je pense que les gens ont aimé ça. Le camping était plein, les motels aussi», a-t-il laissé savoir à l’Écho de La Tuque.

Il n’est pas arrivé d’incident, bien qu’il survienne toujours d’inévitables ennuis mécaniques. Les gens ont apprécié, selon ses dires, les parcours qui les ont promenés jusque dans le secteur de Clova. On sait que le Rallye de Parent n’est pas une course, mais une randonnée où on doit suivre les indications de carnets de bord (roadbook). Deux parcours s’offraient aux participants, un de 175 km, et un autre de 425 km.

On voit l’organisateur Patrick Trahan, avec quelques participants.

Le signal du départ a été donné à 7h le dimanche matin face à l’hôtel Central, devenu un partenaire financier important du rallye. Des VTT, des côte-à-côte et des motos se succédaient.

L’événement donne lieu à toutes sortes d’histoires, comme celle d’un participant paraplégique qui a tenu à compléter le rallye en côte à côte ou celle de Caroline Fréchette, qui en marge d’une participation au Rallye Rose des sables, a profité du rallye de 425 km pour «se pratiquer». Le manufacturier CF Motos a pris la route de Parent pour y faire connaître ses différents modèles.

«7 ou 8 participants du Challenge blanc étaient avec nous», relate également Patrick Trahan. Le rallye de Parent n’a pas couronné de gagnant : ce n’était pas l’objectif de la journée. «Je pense que ça va rester de même», confie l’organisateur, qui a remarqué que les participants apprécient cette formule.
Le parcours sera différent l’année prochaine, mais la formule, essentiellement la même.

Important impact économique

M. Trahan dit avoir apprécié l’aide de commerçants locaux qui l’ont épaulé dans cette fin de semaine, même s’il avoue qu’il aurait souhaité un coup de pouce financier de Ville de La Tuque. Sept bénévoles, dont des gens du club quad,  lui apportent le support nécessaire afin de mener à bien le rallye. L’après l’arrivée des participants, vers 19h, un chapiteau les attendait afin de leur servir un délicieux méchoui.

Il évalue à entre 50 000$ et 60 000$ l’impact économique généré en fin de semaine dernière par sa randonnée.

La Sûreté du Québec a été sur place, une présence qui a été appréciée par les organisateurs du rallye comme par les participants. «La clientèle change et les gens sont contents qu’ils soient là […] Le temps où les gens allaient à Parent juste pour foirer et faire n’importe quoi est fini», tranche-t-il, notant l’absence d’incident.

Après un repos bien mérité, le promoteur jettera les bases du prochain Challenge Blanc, qui devrait être présenté à la mi-février. Son prochain défi sera de recruter suffisamment de bénévoles afin de l’aider dans la préparation de cet événement de motoneige, qui devient de plus en plus imposante.

Partager cet article

1
COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Alain pilon Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Alain pilon
Invité
Alain pilon

En espérant que Monsieur le maire Saint Trembay ,ne s’en mêlle pas pour faire disparaitre l’évenement .