FM 94,1 : à toute puissance !

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
FM 94,1 : à toute puissance !
Pierre Lortie et Jacques Lafrenière, grands responsables de ce projet

Avec la fin des émissions de la télévision communautaire de La Tuque, conjuguée à la pandémie, les fidèles se sont retrouvés avec moins d’occasions de suivre les célébrations eucharistiques à l’église Saint-Zéphirin.

La diffusion sur Internet est plus populaire, mais ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec le web.

Depuis quelques années, la paroisse Saint-Martin-de-Tours compte sur une radio FM, le 94,1, qui diffuse les célébrations eucharistiques en l’église Saint-Zéphirin et, il y a plus longtemps, Marie-Médiatrice. Le hic, c’est que le rayonnement ne dépassait pas un kilomètre.

Enseignant retraité, radioamateur, bénévole à la paroisse et passionné de technique, Jacques Lafrenière a décidé de faire franchir une étape de plus à la radio de l’église pour qu’elle rejoigne davantage de gens. De 1 watt, la puissance de diffusion passera à 50 watts avec le projet qui est devenu réalité. Il sera donc possible de capter la station «VF8010» sur un axe nord-sud, du quartier Filion jusqu’à La Bostonnais.

L’antenne émettrice est située sur le toit du presbytère de l’église Saint-Zéphirin.

Pendant trois semaines, le FM 94,1 émet 24 heures par jour, à partir d’un petit studio situé dans le presbytère et des messages sont transmis chaque quart d’heure, mentionnant l’indicatif de la station et invitant les auditeurs à signaler des interférences, s’ils en constatent. «C’est important. Il ne faut surtout pas nuire au trafic aérien», ne manque pas de signaler Jacques Lafrenière.

Une antenne est installée sur le toit du presbytère. «L’antenne, c’est moi qui l’ai construite», confie-t-il fièrement. Non seulement le rayonnement sera amélioré, mais la qualité sonore le deviendra aussi. «Ce sera la même qualité qu’une station Broadcast, grâce aux équipements qu’on vient d’obtenir». En effet, trois pièces d’équipement ont été acquises, soit un émetteur, un limiteur et un générateur stéréo.

Jacques Lafrenière insiste pour mentionner que rien de cela n’aurait été possible sans la participation du technicien chevronné Pierre Lortie. Retraité de Télébec, M. Lortie en connaît un bout sur ce type d’équipement, lui qui a longtemps été technicien à la station de radio locale. Il avait activement participé au projet de conversion de la radio CFLM de la bande AM à FM, en 2012.

Des émissions comme des entrevues pourront être réalisées dans le petit studio qui a été aménagé dans le presbytère. On en voit les principaux équipements de diffusion.

M. Lortie a préparé le mémoire technique afin d’obtenir la bénédiction du CRTC. «Il fallait faire une demande à Innovation, Science et Développement économique Canada pour augmenter la puissance apparente rayonnée», indique M. Lortie. La station est passée de très faible à faible puissance aux yeux de l’organisme gouvernemental. Un tel mémoire est complexe : il faut détailler les coordonnées géographiques, le type d’antenne (5/8 de longueur d’onde), la sorte et la longueur de câble coaxial utilisé, le type d’émetteur.

Outre les célébrations eucharistiques, des émissions à caractère religieux pourront également être présentées. Avec la réfection majeure qui est entreprise à l’orgue de l’église Saint-Zéphirin, il ne serait pas surprenant que certains concerts puissent également être radiodiffusés. Avec l’acquisition de quelques micros, des émissions d’entrevues pourront aussi être réalisées.

Le financement

M. Lafrenière croyait à son projet à un point où il s’est investi totalement dans la recherche de financement.

En tout, 3 610$ ont été amassés, ce qui a permis d’assurer l’achat des équipements. L’argent a été amassé via une campagne de financement. Ses amis radioamateurs ont également contribué, un geste que M. Lafrenière a salué chaleureusement : «Eux, savent c’est quoi, la communication». La députée de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif a aussi contribué pour un montant appréciable.

M. Lafrenière a tenu à remercier toutes les personnes et les groupes paroissiaux qui ont effectué un don pour permettre à ce projet communautaire de se réaliser, de même que la députée Marie-Louise Tardif.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires