Fin prêts pour le prochain Festival de chasse

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Fin prêts pour le prochain Festival de chasse
On reconnaît dans l’ordre habituel, Philippe Sergerie, vice-président, Patrice Arvisais, superviseur aux événements et aux équipements, Jean-Claude Germain, président, Roger Mantha, maire suppléant, Michel Pronovost, représentant de la députée Marie-Louise Tardif et Amélie Joubert, agente aux activités et aux événements. (Photo : Michel Scarpino)

FESTIVAL.  Le nouveau comité organisateur du festival de chasse a fait connaître le résultat de son travail des derniers mois en présentant sa programmation.

Déjà, le président, Jean-Claude Germain, anticipe une ambiance d’exception qu’on a encore jamais vue au Colisée «En plus de conserver les meilleurs éléments de l’ancienne programmation, l’aménagement au Colisée nous permettra d’améliorer la programmation», laisse-t-il entendre.

Ce n’est pas la première fois que le Festival de chasse s’installe au Colisée municipal. Pendant de nombreuses années, la soirée de clôture s’y déroulait traditionnellement. En 1993, une édition complète du Festival y avait été présentée.

La programmation

Le vice-président du Festival, Philippe Sergerie, a fait savoir que les déjeuners des placoteux seront de retour de mardi au vendredi, de 6h à 9h. Le déjeuner familial du samedi 2 novembre sera servi dès 7h.

Mardi 29 octobre, le Colisée accueillera le salon des vins qui proposera également des bières et distilleries. On pourra se procurer les billets au coût de 20 $ pour déguster des produits proposés.

La soirée des chasseurs sera présentée le mercredi 30 octobre, au lieu du vendredi. Une chaloupe avec moteur et remorque seront attribués au terme de cette soirée. Les adeptes de la chasse pourront visiter les kiosques de produits et services et participer au concours d’appel à l’orignal. «C’est pour une raison de logistique. Les exposants aiment mieux ça le mercredi parce que la chasse au chevreuil débute le lendemain», explique Philippe Sergerie.

La tradition se poursuivra le jeudi 31 octobre avec le souper des Forestiers. Il sera dorénavant possible de réserver des tables rondes avec service à la table au coût de 450 $, taxes incluses. Cela donnera droit à 8 billets du souper dès Forestier avec service à la table, 8 bières et 2 bouteilles de vin. 35 tables sont disponibles. Sinon, les billets seront en vente au coût de 25 $, ce qui inclut une consommation. En soirée, on pourra danser au son de la musique du groupe Traffiq, puis de celle de The Vinyls, qu’on a vus cet été aux Jeudis Centre-Ville.

Le vendredi 1er novembre sera soir de bingo. En partenariat avec la Corporation de développement communautaire, cette soirée sera présentée pour une deuxième fois. Plusieurs milliers de dollars seront remis en prix aux participants. Les premiers tours de bingo débuteront à 18h30 et il sera possible d’acheter ses cartes de bingo à partir de 15h.

Finalement, le samedi 2 novembre sera aussi une journée fort animée. Le déjeuner familial précèdera un spectacle pour enfants, en matinée.

De 13h à 16h, sera présenté le mesurage des panaches sur la rue Saint-Joseph, face à la Brass-7 du coin. «Pour participer, les chasseurs devront avoir acheté leur billet régulier du Festival avant l’ouverture de leur zone de chasse, précise le comité organisateur. Le concours demeure accessible à tous les chasseurs du Québec puisque ceux-ci peuvent acheter leur billet dès maintenant sur le site web de l’événement». Un VTT Kodiak 450 sera attribué parmi tous les chasseurs inscrits et 125 autres prix de présence seront offerts. On y retrouvera également le concours de bûcheron et différents kiosques. Les prix seront remis dès 18h au colisée Denis Morel : 132 prix d’une valeur totale de 25 000 $ seront offerts aux participants.

Finalement, la soirée de clôture permettra de voir et entendre le groupe de musique Show-U et Iconik Live Band sur la scène.

Les billets

Les billets sont en prévente au coût de 25 $ jusqu’au 28 octobre. Dès le 29 octobre, les billets réguliers seront disponibles au colisée Denis Morel à 30 $. On peut se les procurer dans différents dépanneurs et chez Gauvin sports. Des billets journaliers à 15 $ seront en vente à la billetterie du Festival.

«L’achat du billet rend automatiquement son détenteur éligible à trois tirages pour des vacances en pourvoiries, offertes par l’association des pourvoiries de la Mauricie, totalisant une valeur de 3000 $», signale aussi Philippe Sergerie.

Le président insiste : «Si on en est à la 47e édition, c’est parce qu’il y en a eu 46 avant nous. Il ne faut pas oublier de remercier tous les bénévoles et les organismes qui ont participé aux 46 premières éditions. C’est ce qui fait qu’on est là aujourd’hui».

Il n’a pas manqué de rappeler que la prise en charge du Festival de chasse a été tardive : «Ça prend un an à préparer le Festival de chasse. On a pris du temps, des journées complètes».

L’incontournable nouveauté aura été qu’on délaisse la tente du chasseur pour le Colisée Denis Morel, pour éliminer des coûts devenus importants. Quelques ajustements sont nécessaires pour recréer l’ambiance qu’on retrouvait jadis sous la tente. Parmi eux, une décoration spéciale permettra d’éviter de voir les bancs du Colisée.

«On a une bonne collaboration avec Ville de La Tuque», souligne le président. L’entrée sera en avant et deux rampes d’aluminium seront installés chaque côté afin d’amener les gens sur la glace de façon sécuritaire. Les personnes à mobilité réduite auront leur accès par l’arrière du Colisée.

Le Colisée sera fermé du 24 octobre au 5 novembre pour permettre la tenue du Festival de chasse. Les utilisateurs réguliers de l’aréna ont été avisés à l’avance. «Au lieu de jouer de façon locale, ils vont jouer à l’extérieur les dix jours», dit Patrice Arvisais, superviseur aux événements et aux équipements de Ville de La Tuque.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des