Ma chance de devenir entrepreneur» : 10 projets retenus

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Ma chance de devenir entrepreneur» : 10 projets retenus
La corporation de développement économique Nikanik de Wemotaci veut promouvoir l’entrepreneuriat parmi les résidents de la communauté. (Photo : Courtoisie)

ÉCONOMIE. La corporation de développement économique Nikanik de Wemotaci a fait connaître les 10 projets d’entreprise retenus parmi les 17 propositions déposées, dans le cadre du concours «Ma chance de devenir entrepreneur».

Les 12 participants des projets retenus pourront suivre une formation en entrepreneuriat à Wemotaci du 10 au 13 juin.

Il s’agit de Charline Hébert, hébergement; Christina Flamand et Stacy Saganash, art et mode; Alfred Biroté, services; Willy Newashish et Jasmin Biroté, industriel; Thomas Biroté, transport; Mick Chilton, foresterie; Émilien Clary et son groupe, hébergement et culture; Lisanne Petiquay, art-mode; Jocelyne Basile, restauration ainsi que Lisa-Marie-Coocoo, services.

La corporation Nikanik a indiqué que plus de 30 personnes ont manifesté de l’intérêt pour le concours. «17 projets ont été déposés, autant les hommes que les femmes. Le constat qui se dégage de ce projet est que ça démontre qu’il y a un potentiel de développement économique à Wemotaci parmi les membres de la communauté», indique Adam Jourdain directeur général de la corporation de développement économique Nikanik.

Les projets qui n’ont pas été retenus peuvent faire l’objet d’une attention par la corporation Nikanik si ces personnes désirent poursuivre quand même le développement de leur projet.

La formation du 10 au 13 juin sera de style «Bootcamp», un mélange de formation théorique et pratique donné en collaboration avec la corporation de développement économique des premières nations du Québec-Labrador (CDEPNQL).

«La dernière journée de la formation, le jeudi 13 juin, les futurs entrepreneurs présenteront leur projet devant les Aigles qui sélectionneront les 3 projets les plus prometteurs et qui se partageront une bourse de 10 000$», rappelle Adam Jourdain.

La corporation Nikanik

Le mandat de la corporation de développement économique Nikanik est d’être le support au développement économique, de veiller à ce que les entreprises existantes et futures bénéficient de l’aide adéquate et adaptée à la réalité d’aujourd’hui et à offrir une aide financière adaptée à la culture atikamekw de Wemotaci.

 

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des