Hausse du salaire minimum à partir du 1er mai

Rédaction Hebdo Journal

Hausse du salaire minimum à partir du 1er mai
La hausse du taux général du salaire minimum proposée bénéficierait à 301 100 personnes au Québec. (Photo : Archives)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, a annoncé une hausse du taux général du salaire minimum de 0,75 $ l’heure, le faisant passer à 14,25 $ l’heure.

La hausse du taux général du salaire minimum proposée bénéficierait à 301 100 personnes au Québec.

Cette augmentation de 5,56% permettrait d’atteindre, pour la période 2022-2023, la cible d’un ratio de 50% entre le taux général du salaire minimum et le salaire horaire moyen. Compte tenu des prévisions d’inflation, le pouvoir d’achat des salariés visés serait haussé de 2,96 points de pourcentage.

Ainsi, à compter du 1er mai 2022 :

le taux général du salaire minimum passerait à 14,25 $ l’heure (+0,75 $);

le salaire minimum payable aux salariés rémunérés au pourboire serait de 11,40 $ l’heure (+0,60 $);

le salaire minimum payable à un salarié affecté exclusivement, durant une période de paie, à la cueillette de framboises ou de fraises serait respectivement de 4,23 $ (+0,22 $) et de 1,13 $ (+0,06 $) du kilogramme.

 » La crise sanitaire engendre d’importants défis pour les entreprises ainsi que pour les travailleuses et les travailleurs du Québec. Dans ce contexte, j’annonce aujourd’hui une hausse importante et conséquente du salaire minimum. D’une part, nous souhaitons que les salariés les plus vulnérables de la société soient mieux rémunérés, de manière à augmenter leur pouvoir d’achat et à diminuer la pauvreté. D’autre part, nous nous assurons que cette hausse respecte la capacité financière de payer des entreprises sans nuire à leur compétitivité « , a souligné le ministre Boulet. (JC)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires