Diminution moyenne de -0,94 % des taxes à La Tuque

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Diminution moyenne de -0,94 % des taxes à La Tuque
Le directeur général, Marco Lethiecq, la directrice des finances, Christine Gervais et le maire Pierre-David Tremblay. (Photo : Michel Scarpino)

ÉCONOMIE. Le conseil municipal et d’agglomération de La Tuque ont adopté les prévisions budgétaires 2021.

Mis ensemble, les taux fonciers diminueront, en moyenne, de 0,94%. Il ne s’agit pas d’un taux global, mais d’une moyenne de tous les secteurs de La Tuque.

Selon le conseil municipal, le résultat s’explique principalement par le gel des taux de taxation variés; le gel des taxes de service; la baisse des taux de dettes des anciennes municipalités ainsi que la baisse du taux de paiement de la dette à l’ensemble des secteurs.

Le rôle triennal d’évaluation

L’arrivée du nouveau rôle triennal d’évaluation, 1er janvier, aura une influence sur la valeur foncière des immeubles, donc sur le compte de taxe de certains contribuables. Mais La Tuque indique qu’au total, 43% des contribuables incluant les entreprises auront un compte de taxes plus bas en 2021 qu’en 2020 : «Le nouveau rôle d’évaluation de Ville de La Tuque pour 2021-2022-2023 reflète les valeurs foncières établies par les évaluateurs au 1er juillet 2019. Il s’agit d’un processus complètement indépendant de l’administration municipale. Le nouveau rôle déposé par les évaluateurs est en hausse de 47M$, soit 4,61 % d’augmentation par rapport au rôle précédent. Ce résultat à la hausse démontre que le marché immobilier latuquois se porte bien».

Dans le secteur résidentiel, et la construction de maisons neuves et la rénovation des maisons existantes qui occasionne une hausse de la valeur des résidences. Pour le conseil de La Tuque, ça démontre une confiance en l’économie et que le marché immobilier se porte bien.

À titre d’exemple, le compte de taxes d’une résidence évaluée à 127 000$, et dont la valeur n’a pas bougé en vertu du nouveau rôle d’évaluation, bénéficiera d’une base de 24 % sur son prochain compte de taxes par rapport à 2020.

Budget de 32,3M$

Le prochain budget totalisera 32 309 800 $, en hausse de 1 359 470 $ par rapport au budget précédent, ce qui représente une augmentation de 4,39 %.

«L’écart des revenus s’explique principalement par la hausse de la richesse foncière de la municipalité. La Tuque bénéficie également d’une augmentation de 223 000 $ en péréquation versée par le gouvernement du Québec», note Ville de La Tuque. On note également une hausse de la facture des services de la Sûreté du Québec (73 270$ de plus) et l’augmentation des investissements en voirie, déneigement et transports (631 680$), de même qu’une augmentation du coût de la gestion des matières résiduelles et l’épuration des eaux usées (139 940 $).

La dette

Le remboursement de la dette occupera moins de place sur les comptes de taxes, avec un effet à la baisse de -1,51 %. Les gens de La Croche seront heureux d’apprendre que leur dette de secteur est entièrement remboursée. Le secteur de La Tuque bénéficie d’une baisse de -25,89 %, le secteur Haute-Mauricie bénéficie d’une baisse de -36,24 % et le secteur de Parent bénéficie d’un gel à 0 %.

«Lorsqu’on est arrivé ici, il y a 4 ans, c’était facile de dire, indirectement, que dans les derniers huit ans avant nous, il s’est dépensé pour plus de 25M$. La dette est passée de 25M$ à 50M$», lance le maire de La Tuque. En payant la dette, on s’est dégagé une marge de manœuvre pour être capable de faire des programmes, des projets. On en bénéficie aujourd’hui lorsqu’il y a un gel de taxes, je pense que c’est important qu’une petite ville comme la nôtre vive en fonction de sa capacité de payer».

Les projets de 2021

Le programme triennal d’immobilisation appelle des projets qui se réaliseront en 2021. Parmi eux, la première phase de la réfection du boulevard Ducharme de l’intersection de la rue Lacroix jusqu’à Laurier. Un peu plus de 2,7M$ sont prévus pour ce projet. On veut travailler, non seulement sur l’asphalte, mais aussi sur le fond du boulevard. La réfection du boulevard se poursuivra en deux étapes, en 2022 et en 2023 jusqu’à l’intersection du chemin Wayagamac. Le projet de l’écocentre 2.0 se poursuivra avec la réalisation de la deuxième et troisième phase, respectivement 2021 en 2022. La Tuque veut aussi moderniser son réseau d’éclairage public afin d’améliorer l’efficacité énergétique. Finalement, parmi les principaux projets, figure l’asphaltage de la piste de l’aéroport municipal.

 Les insectes piqueurs

Le taux de la taxe liée au contrôle biologique des insectes piqueurs baisse de 2,31 %. D’ailleurs à ce chapitre, La Tuque entend continuer l’application de ce programme, à moins que des citoyens demandent le contraire. Si dans certaines municipalités, il y a de la grogne face à un tel programme, à La Tuque, soutient le maire, il bénéficie d’une bonne acceptabilité sociale.

Quotes-parts

La Tuque versera la grande majorité de la quote-part des municipalités membres de l’agglomération, avec 92,24 % du budget (4 740 950$), alors que La Bostonnais versera 4% (205 560$) et Lac-Édouard, 3,76% (193 420$).

La Tuque maintient avoir freiné les hausses de taxes au cours des quatre dernières années alors qu’elles ont été successivement de 1,89 %, 1,64 %, 1,18 % avant de baisser de 0,94 %.

Le maire se défend d’établir un budget électoraliste alors que pointe le scrutin de novembre 2021 : «Je ne pense pas qu’un maire irait dans un changement de structure organisationnelle dans la quatrième année de son mandat alors que nous, ça faisait partie de notre plan de match au niveau de la gouvernance».

Les conseillers Jean Duchesneau et Luc Martel, qui ne participent plus aux réunions privées du conseil et au comité de finances, ont été informés du déroulement et ont participé à une rencontre, le 7 décembre.

«Ce budget 2021 reflète l’ensemble des orientations et des actions du conseil municipal. Il y a un travail d’équipe colossal derrière ce budget 2021, beaucoup de discussions, de réflexion et de rigueur, afin de répondre aux attentes des citoyens. Je remercie toute l’équipe municipale pour leur bon travail. Nous sommes très fiers de ce budget 2021 qui est un budget d’équipe, car il répond aux quatre objectifs qu’on s’est donné, nos quatre axes, qui sont : améliorer la gouvernance, maintenir un taux de taxation bas, rembourser la dette et améliorer les services aux citoyens. Nous pouvons dire mission accomplie, car nous avons un très beau bilan», disait le maire de La Tuque

«En coulisses, nous avons fait beaucoup de travail en collaboration avec le conseil d’agglomération, le conseil municipal et nos regroupements municipaux que sont la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ), pour convaincre le gouvernement de reconnaître certaines particularités de la gestion municipale qui nous touche directement d’un point de vue financier. C’est ce travail qui a mené au nouveau pacte fiscal que le gouvernement a signé avec les municipalités pour les quatre prochaines années. Le travail n’est pas terminé, nous avons encore des enjeux importants à défendre, mais nous sommes sur la bonne voie et ce budget en est le reflet», ajoute Marco Lethiecq, directeur général.

«Nous avons mis beaucoup d’efforts au cours des dernières années dans notre gestion financière. Nous avons, entre autres, changé plusieurs de nos façons de faire pour améliorer notre efficacité. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de démontrer avec ce budget 2021 que nous récoltons les fruits de ce travail. Cela nous permet également de partager ce succès avec les citoyens, car le remboursement de la dette à l’ensemble a un effet à la baisse sur leur compte de taxes», complète Christine Gervais, trésorière et directrice du Service des finances.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires