Des Latuquois honorés par le Lieutenant-gouverneur

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

Des Latuquois honorés par le Lieutenant-gouverneur
Le Leutenant-gouverneur J. Michel Doyon avec Corey Moore-Iseroff. (Photo : Courtoisie)

Au cours d’une récente cérémonie, quatre Latuquois ont reçu un hommage du Lieutenant-gouverneur du Québec, J. Michel Doyon. Des aînés tout comme des jeunes de toute la Mauricie ont vu leur implication auprès des autres être mise en évidence.

Propriétaire de quatre entreprises au cours de sa carrière, cet homme à l’agenda chargé s’est toujours fait un devoir de redonner à sa communauté.

Depuis 40 ans, on le voit, dans l’ombre, diriger les destinées de la Campagne du Gâteau, une implication qu’il avait débutée une dizaine d’années avant d’en prendre la responsabilité.

M. Leclerc est actuellement président du Centre de bénévolat de La Tuque.

Pendant 17 ans, il a été membre du comité organisateur de Festi-Famile, un événement qui régissait également les activités de la Fête nationale.

On l’a vu s’impliquer pendant 8 ans auprès du comité organisateur du Festival de chasse et pendant 2 ans aux 12h d’endurance de La Tuque.

Il a aussi consacré du temps aux organismes de développement économique de La Tuque : président de la chambre de commerce et d’industrie du Haut-Saint-Maurice, président de la Société de développement commercial et membre du Conseil d’administration du Club chasse et pêche Saint Maurice.

Centraide, la Société canadienne du cancer, voilà d’autres causes qu’il a appuyées au cours de sa carrière.

Homme facile d’approche, M. Leclerc s’est aussi beaucoup investi socialement, que ce soit au comité local de Centraide ou pour la campagne de financement de la Société canadienne du cancer à titre de coprésident et de président d’honneur.

Cet ancien propriétaire de la station de radio locale a toujours mis sa notoriété au service des causes auxquelles il croit, plus que son objectif a toujours été de faire une différence dans la vie des Latuquois.

Louise Ducharme

Cette ancienne employée de Postes Canada n’a pas attendu d’être à la retraite pour donner du temps. Elle l’a fait dès son arrivée à l’âge adulte, car sa mère, une bénévole au Centre de bénévolat de La Tuque lui a donné ce goût de rendre la vie plus agréable aux gens autour de soi. Elle offre donc de son temps à différentes causes depuis plus de 45 ans.

On l’a vue dans les rangs de l’ambulance Saint Jean, pendant quelques années. C’est après sa formation de secouriste qu’elle joint la patrouille du centre de ski, de 1978 à 1997, puis depuis 2015, donnant de 300 heures par saison de ski.

Mme Ducharme s’est aussi occupée des plus jeunes, de 1977 à 1992, pour les Scouts et Guides. Elle ne connaissait pas l’organisme au départ, mais comme il avait besoin de bénévoles, elle a levé la main.

Plusieurs la connaissent pour sa présence, depuis 1985, à la brigade d’incendie de La Tuque. Elle rêvait de devenir pompière à une époque où ce genre de poste n’était pas vraiment accessible aux femmes; elle choisit de donner de son temps pour les mesures d’urgence.

À titre de secrétaire aux opérations, elle est les yeux et les oreilles des pompiers, prenant des notes, des photos, afin d’aider l’équipe dans ses rapports d’événements. Une intervention qui permet à l’équipe en place de se concentrer sur l’extinction de l’incendie en cours.

Son implication lui a valu la médaille du gouverneur général du Canada pour services rendus.

Les membres du club de ski de fond La Tuque Rouge la connaissent bien, puisque Mme Ducharme y a accompli plusieurs tâches allant du débroussaillage des pistes jusqu’à siéger au conseil d’administration. Elle s’y est impliquée entre 2012 et 2019, recevant, en 2013, le prix de la bénévole de l’année de cet organisme.

Pas très portée sur les honneurs, cette femme à la bonne humeur contagieuse affirme offrir du temps par plaisir de donner, sans recevoir, s’estimant chanceuse d’avoir eu la santé, un bon emploi, des amis et d’avoir pu aider sa communauté de différentes façons.

Médaillés du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse

Coralie Bérubé

Actuellement présidente du Club Léo de La Tuque, la branche jeunesse du club Lions, Coralie Bérubé est très impliquée auprès des jeunes, des aînés, des personnes handicapées de la région de La Tuque. Elle a reçu la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse. Encore toute jeune, elle trace la voie et démontre par l’exemple que l’implication bénévole n’est pas réservée qu’aux adultes ou aux personnes retraitées.

Avec le club Léo, Coralie s’est impliquée à la Moisson, à la Coopérative ETC, à la Source, ainsi qu’au bingo du Centre de santé, avec les Lions.

En 2020, on lui a décerné un certificat témoignant du « Prix d’excellence de président de club Léo », pour souligner ses accomplissements remarquables et son excellence en leadership. En effet, elle avait gardé le contact avec les 17 membres pendant le confinement de la COVID-19, pour s’assurer de garder bien soudée l’appartenance au groupe.

On l’a également vue offrir du temps à la Nuit des sans-abri, à la Guignolée.

Cette étudiante de secondaire 5 fait aussi partie du conseil d’administration de la Maison de jeunes. Avec cet organisme jeunesse, elle a effectué des collectes de bouteilles et de l’emballage chez Maxi.

Son inspiration pour le bénévolat, elle la puise entre autres dans l’exemple que lui a donné sa famille et particulièrement sa grand-mère, aujourd’hui décédée, qui était aussi généreuse de son temps. « C’est le cœur qui disait de faire ça. Je pense que ça s’est fait naturellement (…) la façon que j’étais avec ma famille, avec grand-mère, elle aidait les gens, ça m’a beaucoup inspirée ».

Coralie Bérubé souhaite continuer d’offrir de son temps bénévolement aux causes qui lui tiennent à cœur, dans l’avenir.

Corey Moore-Iseroff

Originaire de La Tuque, Corey Moore-Iseroff a également été honoré. Sa candidature a été soumise par le Centre de formation professionnelle Qualitech, où il étudie.

Son attitude générale et son souci des autres ont nettement milité pour le jeune homme Atikamekw originaire de La Tuque.

« Corey rayonne dans son groupe par son aisance à travailler en équipe, son excellent sens de l’humour et sa volonté d’apporter de l’aide à ses pairs quand ils en ont besoin. Tout au long de sa formation en soudage-montage, il s’est démarqué par son besoin toujours plus grand d’apprendre. Corey s’implique également dans sa communauté et s’avère un modèle d’inspiration pour les gens qui l’entourent », peut-on lire à son propos.

Humble, Corey Moore-Iseroff s’est dit surpris d’avoir été mis en nomination. « Ils (les enseignants) m’ont dit que j’étais vraiment positif, que je parle à tout le monde, que je suis vraiment amical, que j’aide les autres pour les exercices », a-t-il confié à L’Écho. Le choix a été unanime parmi les enseignants de son établissement scolaire.

Détenteur d’un DEP en soudage-montage, cet ancien élève de La Tuque High School en termine actuellement un autre en soudage à haute pression.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires