Cyberattaque : WestRock se relève

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Cyberattaque : WestRock se relève
L'usine WestRock de La Tuque (Photo : Archives)

Dans une mise à jour des informations concernant la cyberattaque (rançongiciel) dont elle a été victime il y a quelques semaines, la compagnie WestRock indique qu’elle poursuit ses efforts «pour identifier, contenir et se remettre de cet incident rapidement et en toute sécurité».

Une enquête a été lancée dans le but d’en retracer les auteurs, tout en poursuivant ses opérations dans ce contexte.

Dans un communiqué, on y apprend que les actions mises de l’avant ont exigé l’arrêt de certains systèmes et la mise en place de mesures de surveillance, d’analyse et de protection de la sécurité existante. On a aussi effectué des opérations, manuellement, afin de pouvoir répondre aux besoins des clients. WestRock remet progressivement en ligne ses systèmes.

«Nous restons constamment concentrés sur la résolution de cet incident tout en continuant à exploiter en toute sécurité nos usines», a entre autres déclaré Steve Voorhees, président-directeur général. M. Voorhes s’est dit fier de la détermination de son équipe dans la gestion de cet incident, en gardant l’objectif de livrer des produits essentiels aux clients de l’entreprise.

WestRock ajoute que sa production, au 4 février, était inférieure d’environ 85 000 tonnes à ce qui était prévu en raison de la cyberattaque. Toutefois, les opérations d’emballages sont sur le point de revenir aux niveaux de production prévus.

En effet, certaines installations ont accusé un retard sur leur niveau de production, un écart qui diminue rapidement à mesure que les systèmes informatiques sont restaurés. L’entreprise ajoute qu’elle demeure en communication régulière avec ses clients pour les informer et elle effectue des mises à jour afin de répondre à leurs besoins commerciaux.

«WestRock travaille également avec ses fournisseurs pour qu’ils soient informés et que les chaînes d’approvisionnement demeurent opérationnelles».

On continue d’évaluer l’impact opérationnel et financier global qu’aura causé l’incident.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires