Crue tardive : Hydro-Québec surveille de près le niveau du réservoir Blanc

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Crue tardive : Hydro-Québec surveille de près le niveau du réservoir Blanc
Le couvert de neige est encore très important (Photo : Courtoisie Hydro-Québec )

Avec l’ouverture prochaine de la pêche sur le réservoir Blanc, Hydro-Québec demeure vigilante quant au niveau de la rivière St-Maurice, particulièrement en ce qui a trait à la remontée du niveau du réservoir Blanc.

La crue est tardive dans le nord de la Mauricie. «La couverture de neige dans certains secteurs est plus importante pour cette période-ci de l’année que dans les années précédentes. Les températures plus froides ont retardé la fonte de la neige, et par conséquent l’arrivée des apports d’eau naturels dans le segment plus au nord de la rivière. La décrue sera donc lente», annonce Élisabeth Gladu, conseillère, relations avec le milieu chez Hydro-Québec.

Elle ajoute qu’Hydro-Québec fait une gestion prudente et diligente de la rivière pour minimiser les impacts de la crue sur l’ensemble des collectivités et des infrastructures riveraines.

«À cet effet, comme les années passées, nous avons abaissé le niveau de nos réservoirs. L’utilisation du réservoir Blanc est limitée et ciblée dans le temps : il agit comme zone tampon entre le nord et le sud de la rivière Saint-Maurice. Depuis le 26 avril, le niveau du réservoir Blanc a débuté sa remontée de manière progressive en fonction des apports d’eau issus de la fonte de la couverture de neige et des précipitations sur la partie plus au nord du bassin versant de la rivière Saint-Maurice. La gestion du barrage Blanc tient compte des apports d’eau anticipés et des risques d’inondation plus au sud. Puisque nous gérons en fonction des apports appréhendés, nous devons conserver une marge de sécurité pour réduire les risques d’inondation plus au sud», poursuit Mme Gladu.

Selon cette dernière, le niveau du réservoir Blanc sera plus bas que les niveaux habituellement observés à cette période puisque la couverture de neige est importante plus au nord.  «Rappelons que nous révisons quotidiennement les manœuvres au barrage en fonction des apports d’eau reçus comparativement à ceux appréhendés la veille», ajoute Mme Gladu.

Elle appelait à la vigilance à proximité des installations. C’est aussi dangereux que s’approcher d’une chute. Avec les débits élevés sur la rivière, la prudence est de mise.

La vitesse de la fonte du couvert de neige, la chaleur ainsi que les précipitations sont autant d’éléments qui seront surveillés de près au cours des prochains jours.

Hydro invite les usagers à consulter son site Web afin de prendre connaissance des conseils de sécurité et de les partager.

On obtient plus d’information à la ligne Info-projets Centre-du-Québec Mauricie :  1 866 388-1978.

 

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des