Crue des eaux : c’est encore calme en Haute-Mauricie

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Crue des eaux : c’est encore calme en Haute-Mauricie
Les niveaux d'eau ne causent pas de problèmes aux autorités, pour l'instant. (Photo : Archives)

Tout comme de nombreuses régions du Québec, la Haute-Mauricie est étroitement surveillée par le ministère de la Sécurité Publique (MSP) et la sécurité civile à l’aube de cette fin de semaine de Pâques. Les autorités sont actuellement en mode veille partout dans la région pour suivre la fonte des neiges et de la pluie sur les cours d’eau, pour minimiser leurs effets sur une éventuelle crue des eaux.

Alors que Trois-Rivières est à pied d’œuvre, la Haute-Mauricie respire encore. «Pour l’instant, il y a rien d’urgent, pas de problématique grave, mais c’est vraiment pour l’instant», indique d’entrée de jeu Bernard Létourneau, conseiller en sécurité civile au MSP.

D’ici demain, en fin de journée, beaucoup de pluie s’abattra sur la région. À cela, on conjugue les températures qui seront en hausse samedi et dimanche (Environnement Canada prévoit 16° pour dimanche). «À ce moment, ça risque d’être plus problématique», envisage-t-il.

Le couvert de neige est important, surtout dans les secteurs forestiers de la Haute-Mauricie. La fonte des neiges pourrait être accélérée avec les températures douces prévues dimanche et lundi. «C’est davantage à partir de demain (samedi) qu’on pourra voir les effets de la pluie et de la fonte des neiges». Il y a encore beaucoup de neige, particulièrement dans les secteurs forestiers du nord de la région.

Les températures minimales au cours des nuits demeurent fraîches, un élément qui peut ralentir les ardeurs de Dame Nature.

«On est en contact avec Hydro-Québec pour la gestion des barrages sur la rivière Saint-Maurice, entre autres. On est aussi en contact avec les municipalités et nos experts gouvernementaux, de même qu’avec Environnement Canada», soulève Bernard Létourneau.

D’ailleurs, il a tenu à souligner la collaboration d’Hydro-Québec, qui a tenté de diminuer le plus possible les niveaux d’eau de la rivière Saint-Maurice, pour minimiser les impacts de la fonte des neiges.

La rivière Croche, qui donne du fil à retordre chaque année, est aussi surveillée de près.

On peut retrouver des données sur les niveaux des cours d’eau dans la région sur le site d’Urgence Québec.

Toutefois, il n’y a pas de balises réelles concernant le niveau de la rivière Saint-Maurice. «Les municipalités font une vigie et nous donnent régulièrement des informations concernant les cours d’eau pour lesquels il n’y a pas de balise», conclut M. Létourneau.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des