Une animation au centre-ville à nouveau cette année ?

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Une animation au centre-ville à nouveau cette année ?

ÉCONOMIE. Au moment où s’installe le printemps, plusieurs se demandent si la rue Commerciale et la rue Scott redeviendront piétonnières comme l’année dernière. Le conseil municipal de La Tuque n’a pas encore été saisi d’une demande pour le retour de «La Tuque en mode été» jusqu’à présent.

Mais plusieurs intervenants souhaitent offrir de l’animation sur les artères commerciales de La Tuque.

«Si une demande venait des commerçants, la SDC, ça pourrait être considéré. Moi, j’aimerais répéter l’expérience, car les citoyens m’ont dit qu’ils avaient aimé ça», indique d’entrée de jeu le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.

Le maire nuance toutefois : du côté commercial ce n’est pas tout le monde qui a tiré son épingle du jeu.

Un sondage réalisé à la fin de l’expérience, l’été dernier, avait révélé que les réactions sont partagées. La moitié des répondants avait dit souhaiter le retour de cette initiative, alors que l’autre moitié ne le désirait pas, du moins, pas avec la même formule. On sait que la rue Commerciale ainsi que la rue Scot ont été fermées la circulation entre le 1er juillet et le 15 août. Différentes activités d’animation ont été parsemées à travers les semaines.

«Si la demande est là, on n’est pas fermé à cela, en autant qu’on ait la majorité des gens qui sont concernés par leur association (la SDC)», ajoute le maire de La Tuque.

Quant à la formule, elle serait réévaluée cette année. «Ça, c’est sur», insiste M. Tremblay. Pour celui-ci, il est important que les commerçants, les restaurateurs y trouvent leur compte également.

Le président de la Société de développement commercial (SDC) de La Tuque, Alain Garceau, abonde dans le même sens. Son organisme avait chapeauté le dossier l’année dernière, à la demande de la SADC, du SDÉF et de Ville de La Tuque.

La SDC avait été très attentive aux résultats du sondage qui avait été présenté à la toute fin de la saison estivale. M. Garceau en retient que les membres ne souhaitaient pas revoir le projet dans la même formule qu’en 2020, mais qu’ils sont prêts à des compromis.

«On ne veut pas que l’ensemble de la rue soit fermée et que ce soit désert à longueur de semaine, ni priver toute la rue de circulation», pense-t-il. Fermer la Commerciale de Saint-Joseph à la «ruelle Jean Coutu» au lieu de se rendre jusqu’à Scott ? L’option est envisagée. C’est d’ailleurs ce que préconise le président de la SDC.

La coordonnatrice en loisirs, culture, tourisme, événementiel et social à Ville de La Tuque, Estelle Paulhus, travaille sur le dossier avec les organismes de développement économique pour amener, soit une mouture différente de la rue piétonnière, ou à tout le moins une forme d’animation dans le centre-ville.

«Pour cet été, on a un souhait d’organiser des projets, on a eu des pourparlers avec la SDC. On n’a rien de déposé à la ville jusqu’à présent», indique-t-elle. Chose certaine, le nouveau projet tiendra compte des particularités des commerçants dans le secteur concerné et surtout, des consignes de la Santé publique qui seront en vigueur à ce moment.

Un aménagement pourrait donc être concrétisé au centre-ville à partir des points positifs et négatifs qui sont ressortis de l’expérience de l’an dernier.

«Ce qui est plus apaisant cette année, c’est qu’on a un an d’expérience», fait ressortir Mme Paulus, qui dit ressentir que les gens ont besoin de sortir.

On ne sait pas encore quelle forme prendra cette animation et on ne peut rien annoncer pour le moment. «On évalue plusieurs possibilités, mais il n’y a rien de décidé encore», dit Mme Paulhus.

Chose certaine, les Jeudis Centre-ville sont à oublier pour 2021, dans la formule qu’on leur a toujours connue.

La vente trottoir

Par ailleurs, le conseil d’administration de la Société de développement commercial a pris sa décision concernant la durée de la vente trottoir 2021. Elle aura lieu pendant deux semaines, soit les deuxième et troisième semaines de juillet.

L’année dernière, on le sait, la vente trottoir avait duré six semaines pour accompagner la ville dans son projet de rue piétonnière.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bertrandtremblay
Bertrandtremblay
1 mois

Fermer encore l’accès aux voiture aux centre ville et la c’est sur que vous aller encore scraper notre été. J’irai à l’extérieur pas de problème