La guérite de Wemotaci est prolongée de deux semaines

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
La guérite de Wemotaci est prolongée de deux semaines
La guérite est située à l'entrée de la communauté de Wemotaci. (Photo : Courtoisie)

Le Conseil des Atikamekw de Wemotaci a fait savoir que les opérations de sa guérite, à l’entrée du village, seront prolongées. Elle devait suspendre ses opérations le 27 novembre, mais le conseil a opté pour les poursuivre deux semaines supplémentaires.

«Dans les deux communautés Atikamekw et dans certaines régions en périphérie des communautés Atikamekw, les cas positifs de la COVID-19 sont en augmentation. Comme il y a des déplacements qui se font régulièrement, le conseil privilégie la prudence pour justifier la décision de prolonger les opérations de la guérite afin de bien encadrer l’accès à la communauté pour les prochaines semaines», indique le Comité restreint des mesures d’urgence de Wemotaci (CRMUW).

Tout en incitant au respect des mesures sanitaires, on a recommandé à la population de se déplacer seulement pour des raisons strictement essentielles vers les communautés et dans les régions où il y a une augmentation de cas positifs à la COVID-19.

«Le CRMUW suivra la situation au jour le jour afin d’évaluer la pertinence de maintenir ou non les opérations de la guérite au-delà du 11 décembre 2021», indique également le CRMUW.

L’organisme trouve préoccupant le taux de la population qui est adéquatement vaccinée : «Le meilleur moyen de protéger la communauté reste la vaccination. À l’heure actuelle, les statistiques de vaccination démontrent que 57% de la population est protégée adéquatement contre la COVID-19, ayant reçu les deux doses recommandées par la Santé publique. Il reste encore une bonne partie de la population qui n’a pas reçu une dose du vaccin, le CRMUW trouve la situation préoccupante, parce que la communauté est exposée à la propagation de la COVID-19».

Parallèlement, à Opitciwan, le comité des mesures d’urgence resserre ses mesures. On apprenait que tout visiteur non essentiel ne sera plus autorisé à entrer dans la communauté si aucune preuve vaccinale n’est fournie. Une campagne de vaccination est ailleurs en cours jusqu’à mercredi. Des cas d’infection à la COVID-19 y ont été répertoriés au cours des derniers jours. En date de lundi 22 novembre, six cas y étaient actifs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Line Coté
Line Coté
14 jours

Bravo à ses
Communauté d etres des gens responsable les élue protégé leurs populations et je dis Bravo