Comment une médaille militaire a pu se retrouver sur eBay ?

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Comment une médaille militaire a pu se retrouver sur eBay ?

MÉDAILLE. L’histoire publiée par L’Écho de La Tuque sur la médaille militaire Memorial Cross du latuquois Lewis Arthur Bachelder, vendue sur le site eBay, a fait réagir sa nièce, Judith Bachelder. Elle s’explique mal comment une telle pièce a pu se retrouver sur le site de vente aux enchères, alors que la famille souhaite vivement la récupérer, depuis de nombreuses années.

Elle raconte que son père, Edward Bachelder, avait produit, en 2004, une demande au gouvernement canadien pour reprendre la médaille de son frère. «Il y a plusieurs médailles qu’il pouvait demander, que probablement sa femme n’avait jamais eues», rapporte Judith Bachelder. Elle ajoute que la médaille que la famille a actuellement en sa possession est une copie de la Croix du Souvenir (Memorial Cross). Celle-ci est une médaille remise par le gouvernement canadien aux parents ou aux veuves des militaires morts au combat, à la fin du deuxième conflit mondial.

On pense que la médaille originale a pu demeurer en Ontario parce que M. Bachelder avait marié une femme d’Avonmore, dans cette province, Mary Stuart.

Après la demande de rapatriement de la médaille de Lewis Arthur Bachelder par son frère, une lettre du 10 mai 2004 d’Anciens combattants Canada révélait que la véritable médaille Memorial Cross aurait été envoyée en 1945 à son épouse, alors que six autres médailles lui ont aussi été expédiées en 1949.

Lewis Arthur Bachelder

Des copies d’autres médailles, méritées par Lewis Arthur Bachelder, ont pu être récupérées par la famille. Il était membre du Black Watch (Royal Highland Regiment) du Canada. Ce fils de George Bachelder et Margaret Gauley a été tué par un tir ami le 26 février 1945, à 24 ans, soit deux mois avant la fin de la guerre, alors qu’il était au front. Il s’était enrôlé à l’âge de 18 ans.

«Je ne sais pas pourquoi ils veulent s’entêter à laisser cette médaille en Ontario. Cette médaille doit revenir à La Tuque. Il était de La Tuque (sa ville de résidence lors de son enrôlement)», insiste Mme Bachelder, qui veut que la famille la récupère.

On considère que c’est une honte de voir une médaille de ce type sur un site de vente d’articles et se retrouver dans les mains de collectionneurs, qui n’ont rien à voir avec les sacrifices des soldats morts au combat. Il existe un marché lucratif pour ce genre de souvenirs de guerre.

On ne sait pas qui a mis la main sur la fameuse médaille. Dave Thomson, un enchérisseur bien connu au Canada anglais est un de ceux qui ont misé, mais on ne sait pas s’il l’a remportée. L’Écho de La Tuque a vainement tenté de le joindre.

Le secrétaire de la filiale 31 de la Légion royale Canadienne de La Tuque, Roger Mongeon, a confirmé à L’Écho de La Tuque que son organisme va rapidement se pencher sur la question. La question sera soumise aux membres lors de l’assemblée régulière du 7 septembre et tout indique que des démarches seront tentées pour rapatrier la médaille.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des