CIUSSS-MCQ à La Tuque : une quinzaine de travailleurs d’agences privées quittent l’établissement

Michel Scarpino
mscarpino@icimedias.ca

CIUSSS-MCQ à La Tuque : une quinzaine de travailleurs d’agences privées quittent l’établissement
Hôpital de La Tuque (Photo : L'Echo - Archives)

SANTÉ. Face à de nouvelles conditions de travail entrant en vigueur à la mi-juillet, une quinzaine de travailleurs de la santé provenant d’agences indépendantes ont décidé de quitter leurs fonctions au centre de La Tuque du CIUSSS-MCQ.

Un appel d’offres a été publié en janvier dernier pour le personnel indépendant des agences privées décrétant les conditions de travailleurs d’agences privées de plusieurs établissements du réseau de la santé québécois. Dans la région, l’entrée en vigueur de ces contrats s’est faite le 13 juillet.

La porte-parole du CIUSSS-MCQ, Geneviève Jauron, précise que les modifications se sont faites à plusieurs endroits dans la région : « À La Tuque, c’était plus marqué, il y avait 15 travailleurs d’agences privées qui ont quitté. Donc ç’a eu des impacts quand même importants pour les équipes ».

À titre d’exemple, des lits Optima ont été fermés au cours des dernières semaines pour la saison estivale, tels que le rapportait récemment l’Écho de La Tuque.  On note aussi l’intégration de cinq lits de l’unité de courte durée gériatrique à l’unité de médecine. Le personnel infirmier a mis l’épaule à la roue pour le maintien des services.

« Il y a aussi la diminution de certains services au niveau de la santé préventive, des services de santé publique qui ont été modulés à la baisse, pour que les infirmières en santé publique viennent prêter main-forte dans différents secteurs de l’hôpital ou en hébergement. Il y a aussi des infirmières en GMF qui ont prêté main forte. C’est un effort collectif qui fait que les services sont maintenus », ajoute Mme Jauron.

Sans dire combien de temps pourrait durer cette situation, Madame Jauron a précisé qu’elle sera réévaluée en septembre : « En fait, elle est réévaluée chaque semaine, mais en septembre, on va faire le point à la fin de la période estivale ».

Geneviève Jauron a tenu à rappeler à la population ne pas hésiter à faire le 911, lorsqu’une situation l’exige, si une vie est en danger, à se rendre à l’hôpital ou voir son médecin de famille.

Elle a également souligné la grande contribution des équipes actuellement sur le terrain pour maintenir les services à la population. « On a beaucoup de reconnaissance envers ces gens-là », a-t-elle conclu.

Le ministère de la Santé n’a pas encore donné suite à notre demande d’entrevue, pour en savoir plus long sur les nouvelles conditions des travailleurs d’agences privées.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires