Campagne de sociofinancement pour embellir la cour de l’école Centrale

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Campagne de sociofinancement pour embellir la cour de l’école Centrale
Les élèves de l'école Centrale (Photo : Courtoisie )

COUR. Le projet «Notre cour crie au secours ! » vient de franchir une nouvelle étape avec l’arrivée d’une importante campagne de sociofinancement à laquelle toute la population de La Tuque pourra contribuer.

On sait que ce projet vise à embellir la cour de l’école Centrale, qui manque de vie, avec sa surface majoritairement en asphalte.

La campagne de sociofinancement a été mise sur pied par des élèves du cours de sensibilisation à l’entrepreneuriat de l’école secondaire Champagnat, accompagnés par le Carrefour emploi Haut-St-Maurice. On veut amasser des fonds pour donner aux élèves de l’école Centrale un environnement récréatif stimulant.

Une capsule sur YouTube a été mise en ligne tout récemment pour présenter le projet. «C’est beau de voir l’engagement civique de nos élèves du secondaire qui ont à coeur d’offrir une cour innovante aux élèves du primaire de leur communauté», disait Louise Roy, directrice de l’école secondaire Champagnat.

«Les participants aux divers projets du Carrefour Emploi seront également mis à contribution afin de faciliter leur réinsertion socioprofessionnelle tout en faisant une bonne action», ajoute Karine Pérusse, directrice générale au Carrefour Emploi du Haut-Saint-Maurice.

«Le projet comprend la réfection et l’embellissement de la cour d’école. Pour la réfection, le Centre de services scolaire de l’Énergie injectera plus de 350 000$. Les généreuses contributions des partenaires de même que la campagne de socio financement serviront, quant à elles, à l’embellissement de la cour pour laquelle les coûts sont évalués à plus de 125 000$. Ce budget servira entre autres à l’aménagement d’une classe extérieure, l’ajout et l’installation de modules de jeux, l’ajout d’arbres et arbustes et la construction d’un espace de rangement extérieur» précise Marie-Claude Cantin, directrice adjointe à l’école Centrale et responsable du projet.

Elles précisent que l’aménagement de la cour d’école sera un investissement à long terme, car plusieurs cohortes d’élèves ayant des besoins particuliers et diversifiés y défileront. Parmi les objectifs, on veut la rendre accessible à l’extérieur des heures régulières de classe soit les soirs, les fins de semaine et l’été, pour les enfants et leurs proches.

«Nous sommes convaincus que l’aménagement de notre cour d’école est un projet primordial pour notre milieu. Depuis plusieurs années, les élèves, les enseignants, le personnel de soutien, les professionnels, les parents et la communauté trouvent que la cour de l’école Centrale n’est pas stimulante et adéquate pour des jeunes du préscolaire et du primaire. Des efforts ont déjà été déployés pour améliorer les choses, mais aujourd’hui nous osons rêver grand pour obtenir une cour ludique, sécuritaire, adaptée et diversifiée», lance Mme Cantin.

La députée Marie-Louise Tardif a récemment remis 10 000 $ pour cette cause et Produits forestiers Mauricie, 5000$, pour 250 000 heures sans accident à l’usine de Rivière-aux-Rats

Une chanson

Dans le cadre d’un projet entrepreneurial, les élèves de l’école Centrale de la classe de Marie-Ève Ferland et de Kandy St-Amour ont composé et enregistré une chanson pour promouvoir le projet avec l’aide de l’enseignant en musique Anthony Descôteaux ainsi que de la stagiaire en anglais Mélody Pilon.

Pour faire un don, on clique ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires