Année active pour le SDÉF

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Année active pour le SDÉF
L’équipe du SDÉF : Marco Lethiecq, directeur général de Ville de La Tuque, Danielle Rémillard, Yves Simard, Julie Boulet, Julie Noël, Christian Léveillé et Pierre-David Tremblay, maire de La Tuque. (Photo : Michel Scarpino)

ÉCONOMIE.  Dressant le bilan de sa dernière année d’activité, le Service de développement économique et forestier La Tuque (SDÉF) a fait savoir que 23 projets ont généré ou généreront des retombées de 14 043 362,00 $ pour un investissement total du Fonds local des territoires de 897 267,00 $. Ceux-ci ont permis de créer ou de maintenir 39 emplois. Le SDÉF a profité de l’assemblée publique a du conseil d’agglomération de La Tuque e pour annoncer ses résultats d’avril 2018 à mars 2019.

«Depuis avril 2019 jusqu’à ce jour, le SDÉF a financé 21 projets pour un total de 1 042 220,00 $, permettant de croire à une hausse significative de l’aide accordée aux promoteurs de l’agglomération de La Tuque. Plus de 85 clients différents ont été rencontrés à nos bureaux, alors que 35 entreprises différentes ont été visitées pour une centaine de retours effectués aux places d’affaires», fait savoir le SDÉF.

Ces visites ont d’ailleurs permis de rappeler l’aide financière et les services techniques disponibles au SDÉF. L’équipe souhaite que ces visites se poursuivent, ainsi que les efforts de promotion afin de s’assurer que tous les promoteurs créent l’habitude de faire appel aux conseillers du SDÉF, quel que soit le stade de l’entreprise; en démarrage comme en expansion.

«On trouve autant les secteurs relatifs à l’entreprise privée, les coopératives, les organismes à but non lucratif et les projets issus des trois municipalités», précise Danielle Rémillard, directrice par intérim et directrice développement et gestion des programmes.

Mme Rémillard poursuivi en ajoutant qu’il y a beaucoup de dossiers sur la table à dessin du SDÉF.

Elle a souligné le travail des quatre conseillers de son équipe depuis janvier 2019, à travers les actions présentées divisées en six axes : le développement des entreprises et soutien aux gens d’affaires, le développement et la gestion des programmes, le soutien au développement des milieux, le développement de l’entrepreneuriat, le développement d’opportunités et la communication de l’offre et d’informations aux promoteurs.

On pense que l’ajout de ressources permet déjà d’accroître significativement les interventions du SDÉF sur le terrain en plus de communiquer plus efficacement les nombreux services et outils financiers pour les promoteurs.

«Les promoteurs associent parfois le SDÉF au démarrage ou à l’acquisition d’entreprise. Nous voulons poursuivre notre accompagnement aux promoteurs en devenir, mais nous espérons également que les entrepreneurs chevronnés prendront davantage l’habitude de faire appel à nos services. Plusieurs entreprises sont actuellement en suivi avec nos conseillers et ont accès à une expertise et à des leviers financiers plus qu’intéressants pour soutenir leurs projets d’affaires», indique Danielle Rémillard.

«Déjà, l’an prochain, on va avoir une augmentation des budgets. Le gouvernement, via le pacte fiscal, a augmenté les budgets du Fonds des territoires. On va avoir un nouveau fonds, le fonds de la ruralité. C’est important que le SDÉF continue de gérer ces fonds-là», glisse pour sa part le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay. Le maire ajoute que les bons coups de ce service municipal seront davantage publicisés dans l’avenir.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des