Accès restreint au village de Rapide-Blanc

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Accès restreint au village de Rapide-Blanc
La centrale Rapide-Blanc d'Hydro-Québec. (Photo : Michel Scarpino )

Devant les travaux à la centrale, Hydro-Québec a demandé de restreindre les balades en voiture vers le village de Rapide-Blanc d’ici la fin des travaux, en 2026.

«Les travaux de réhabilitation de la centrale de Rapide-Blanc se déroulent dans un environnement extrêmement limité. C’est ce qui explique que le village de Rapide-Blanc soit transformé en aire de chantier», explique Hydro-Québec. La rampe de mise à l’eau en amont est toutefois toujours accessible au public.

Hydro-Québec rapporte que depuis le début du mois de mai, 200 personnes sont à pied d’œuvre sur les lieux des travaux. Un nombre qui pourrait grimper à 250 pendant l’été pour entreprendre d’importants travaux.

Ces travailleurs emprunteront principalement le chemin menant aux centrales de la Trenche et Rapide-Blanc.

«Toutefois, en raison des limitations, la route de Rapide-Blanc Station et le chemin du 9 milles seront utilisés à l’occasion», indique Hydro-Québec.

Mesures de renforcement de la sécurité

Hydro-Québec a fait savoir qu’elle a interrompu les activités du chantier de Rapide-Blanc à la mi-février en raison de manquements observés en santé et sécurité.

Des rencontres avec les sous-traitants et employés ont été tenues pour s’assurer du respect des règles de sécurité. Des mesures ont été déployées, dont la surveillance policière, la diminution de la vitesse maximale permise et une signalisation accrue aux abords de la route pour faire respecter les limites de vitesse.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires