Trois Latuquoises sur le calendrier du Centre du Ruban rose

Trois Latuquoises sur le calendrier du Centre du Ruban rose

CAUSE. Après une pause d’un an, le calendrier au profit du Centre du sein le Ruban rose de Shawinigan est de retour cette année.

Le 5e calendrier met en vedette des personnes aux prises avec le cancer du sein. Cette année, une quarantaine de modèles y figureront, dont trois Latuquoises.

«Le calendrier comporte toutes les étapes (du cancer du sein). La mammographie, biopsie, chirurgie, chimiothérapie, oncologie, tout le soutien et les intervenants. On va voir des chirurgiens, des oncologues, des infirmières-pivot», souligne Suzie Hébert.

«C’est tout le processus, quand on l’apprend jusqu’à la fin, soit le retour à ses activités», précise Isabelle Giroux, intervenante et chargée de projet au Centre Le Ruban rose

Outre Mme Hébert, les Latuquoises Josée Tremblay ainsi que l’infirmière-pivot Ingrid Bastarache ont accepté d’en faire partie.

Ce n’est pas la première année que Suzie Hébert figure dans le calendrier. Véritable ambassadrice de la cause du cancer du sein à La Tuque, elle veut faire la preuve qu’on peut s’en sortir. Généreuse dans ses propos, elle a accordé beaucoup d’entrevue dans de nombreux messages destinés à supporter les personnes aux prises avec la maladie.

Le cancer du sein ne touche pas que les femmes. Cette année, un homme qui a eu la maladie à deux reprises, posera aussi dans le calendrier.

Le calendrier sera lancé le 4 décembre. Les trois ambassadrices latuquoises en auront à vendre. On peut se les procurer moyennant une contribution volontaire.

Isabelle Giroux a précisé que c’est la première fois que le centre le Ruban rose prend en charge la conception et la préparation du calendrier de A à Z. Le centre célèbre cette année son 20e anniversaire de fondation. Son implication est plus importante que jamais et sans pouvoir dévoiler de chiffres, Isabelle Giroux mentionne que de nombreuses personnes en provenance de La Tuque s’y présentent.

L’organisme mauricien guide les patients, les écoute en plus de les diriger vers les bonnes ressources. Le centre effectue également des ajustements de prothèses.

«Les profits amassés grâce au calendrier permettront à notre organisme de bonifier ses services, de rester ouvert les mois d’été, soit de la mi-juin à septembre et également de permettre, nous l’espérons, l’ouverture d’un autre point de services», explique Line Bourque, directrice du Centre du sein Le Ruban Rose.

 

Poster un Commentaire

avatar