Un 46e Festival qui se veut dynamique

Un 46e Festival qui se veut dynamique

Le comité organisateur du Festival de chasse : Josée Duchemin, Patrick Moisan, Bruno Renaud, Tommy Fluet et Amélie Joubert. À l’avant, on reconnaît le président, Mario Lebel.

Crédit photo : Michel Scarpino

Le comité organisateur du Festival de chasse du Haut-St-Maurice a lancé sa programmation 2018, qui se tiendra du 21 au 27 octobre 2018.

Le 46e Festival démarrera avec la clinique d’ajustement d’armes à feu, le 8 septembre, puis, le lendemain, le concours de tir.

Les activités sous la tente du chasseur s’amorceront le dimanche 21 octobre, alors que sera présenté le dîner des aînés, avec le Club Lions. En nouveauté, en après-midi, un spectacle hommage à Oscar Thiffault, avec André Thériault. Les déjeuners des placoteux auront lieu tous les matins, du lundi au samedi, ce dernier étant le grand déjeuner familial avec un spectacle pour enfants.

Le Salon des vins, bières et spiritueux sera de retour le mardi 23 octobre. «L’offre de produits sera super intéressante», promet le président, Mario Lebel. En plus de tous les exposants, les microbrasseries la Pécheresse et le Mouton Noir seront présentes. En plus du Salon des vins, dont les billets seront en vente au bout de 20 $, les participants pourront se procurer des coupons des dégustations supplémentaires sur place. Le billet pour participer au salon Prestige sera vendu 100 $ à la SAQ ou via le site Internet du Festival.

Le mercredi, le super bingo sera présenté en collaboration avec la Corporation de développement communautaire, qui présente un bingo hebdomadaire au Club latuquois. Il offrira 10 000 $ en prix. «Le bingo est tellement populaire qu’on a une moyenne de 130 joueurs, chaque semaine, 52 semaines par année. Le bingo sous la tente a déjà été présenté et on espère que ce sera aussi populaire», indique Line Pilote, une des personnes responsables. Les profits générés par le super bingo seront partagés entre 7 organismes communautaires locaux en plus d’avoir des retombées pour l’organisation du Festival de chasse.

Jeudi, le traditionnel souper des Forestiers sera présenté, avec le steak du Boké, tout juste avant que les groupes LBA et Lendemain de veille ne prennent place sur la scène pour faire danser et chanter tout ce monde.

Avec son concours d’appel à l’orignal, le Salon des chasseurs sera présenté le vendredi. Un film de chasse sera aussi projeté. Des exposants présenteront leurs produits dans différents kiosques.

Un partenariat pour quelques années avec Chassomaniak a été conclu, ce qui devrait assurer une visibilité importante à l’événement latuquois. «C’est un excellent partenariat pour nous, qui va dans notre vision de faire connaître le Festival à la grandeur de la province. Ça ne pouvait pas mieux tomber», pense le président.

Samedi après-midi le traditionnel concours de mesurage de panache sera présenté au centre-ville de La Tuque, sur la rue Saint-Joseph. Un concours de bûcherons sera également présenté.

La soirée de clôture débutera à 18h sous la tente du chasseur. 106 prix d’une valeur totale de 20 000$ seront remis parmi les participants.

Plus tard en soirée, on pourra assister aux spectacles de The Signing Pianos, puis de Nelson Voyer et son band, le groupe qui avait assuré la première partie de Simple Plan en clôture des Jeudis centre-ville l’an dernier.

Une identification spéciale pour la Windigo

La bière Windigo, produite par la Pécheresse offrira une grande visibilité au Festival de chasse. Dans les 350 points de vente, on verra une nouvelle étiquette, inspirée d’une œuvre de l’artiste peintre originaire de La Tuque, Jean-François Alarie.

«On avait fait une commande pour changer l’étiquette de la Windigo pour faire la promotion du Festival de chasse un peu partout au Québec. Il a été emballé par le projet et il a décidé de faire une série. À partir de ça, on va prendre des éléments des peintures pour créer l’étiquette», indique Marc-André Ayotte, propriétaire de la Pécheresse.

Quant à lui, Jean-François Alarie a quitté La Tuque à 17 ans. Il a toujours peint et a travaillé à New York, Montréal et vit maintenant à Rimouski.

Les ambassadeurs

L’organisation a lancé un nouveau programme, et les ambassadeurs du Festival de chasse. Sept ambassadeurs soutiennent l’événement, plus particulièrement pour le concours du mesurage des panaches, qui font découvrir à leur clientèle. Via une plate-forme web, ils pourront vendre en ligne des billets du festival à leurs clients. Ils ont reçu des objets promotionnels à l’effigie du festival.

On est toujours à la recherche d’ambassadeurs. «On invite les Zecs, Sépaq, pourvoiries, à s’inscrire. Ils ont une commission sur la vente des billets. Notre site web a été amélioré, les commerçants peuvent faire une commission sur la vente de billets à partir du clic que les gens font sur leur plateforme», précise Amélie Joubert de Ville de La Tuque. Dès que les chasseurs enregistrent un orignal abattu en forêt, ils peuvent tout de suite s’inscrire pour le concours du Festival de chasse.

Billets

Les billets réguliers qui donnent accès à toutes les activités sont en prévente jusqu’au 20 octobre au coût de 25 $. Dès le 21 octobre, on pourra s’en procurer à l’accueil du Festival de chasse, ou de 30 $. Il donne accès à toutes les activités sous la tente du chasseur, mais il faut se procurer des billets pour le salon des vins et le souper des Forestiers.

Pour le président, Mario Lebel, le Festival de chasse a le vent dans les voiles : «Je trouve emballant et impressionnant tout ce qui arrive depuis deux, trois ans. On est sur un air d’aller. Pour les prochaines années, on a d’autres partenariats, d’autres idées».

 

On veut mettre le Festival de sur la carte, on veut le rendre provincial

Mario Lebel

 

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marcel Tremblay Recent comment authors
Marcel Tremblay
Invité
Marcel Tremblay

J’aimerais participer au concours