20M$ pour rénover les écoles de la Mauricie

20M$ pour rénover les écoles de la Mauricie

Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, était de passage à Sainte-Flore en compagnie de tous les députés provinciaux de la Mauricie.

Crédit photo : L'Hebdo du St-Maurice

ÉDUCATION. Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, était de passage à l’école de Sainte-Flore le vendredi 19 janvier en compagnie de tous les députés provinciaux de la Mauricie pour annoncer des investissements de 20M$ pour le maintien en bon état et la réhabilitation des établissements scolaires de la région.

En tout, 175 projets de rénovation seront réalisés dans différentes écoles du territoire. Les écoles concernées peuvent faire l’objet de plusieurs projets.

C’est la Commission scolaire de l’Énergie qui reçoit le plus gros montant, soit une enveloppe de 12,3M$ qui servira à financer 133 projets répartis dans 33 écoles. La Commission scolaire Chemin-du-Roy reçoit quant à elle un montant de 6,5M$ pour 37 projets, alors que la Commission scolaire Central Québec reçoit un montant de 1,3M$ pour cinq projets.

Le ministre Sébastien Proulx.

«Avec le temps, collectivement, nous n’avons pas fait tout ce qui devait être fait en matière de maintien d’actifs, il y a un grand rattrapage à faire au Québec», indique M. Proulx. «Ce sera notamment des travaux liés au chauffage, à la plomberie, aux salles de bain. Ça ne paraît peut-être pas de l’extérieur, mais pour le personnel et les élèves, ça change quelque chose.»

Les détails seront dévoilés par les différentes commissions scolaires. Tous les travaux devraient se faire pendant la période estivale.

À titre d’exemple, pour l’école primaire de Sainte-Flore, la Commission scolaire de l’Énergie bénéficiera d’une aide financière de 278 000$, notamment pour la réfection de l’entrée électrique, la réfection de la cour d’école ainsi que la mise aux normes des issues.

En tout, 740M$ seront investis dans les écoles de la province en 2018, des investissements qualifiés d’«historiques». Cette enveloppe ne finance pas les projets d’agrandissements, tels que celui à présentement l’étude du côté de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Les annonces pour ce type de projets se tiendront plutôt vers la fin de l’année scolaire.

Poster un Commentaire

avatar