380 participants sont inscrits au Jamboree d’été de La Tuque

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
380 participants sont inscrits au Jamboree d’été de La Tuque
(Photo : (Photo L’Éclaireur Progrès - Archives))

Le responsable du comité organisateur du Jamboree d’été du quad qui sera présenté cette fin de semaine à La Tuque, Réjean Riendeau, se montre «agréablement surpris», de voir que 380 participants sont inscrits, un nombre nettement supérieur aux 300 anticipés.

Des gens de provenances variées sont attendus à La Tuque cette fin de semaine. Entre autres, des quadistes des Îles-de-la-Madeleine, de l’Abitibi, de l’Estrie, de la Gaspésie afflueront vers La Tuque  à partir de vendredi. 216 véhicules transporteront ces 380 participants tout au long de la fin de semaine, la majorité étant des côtes à côte, disait M. Riendeau.

«Je m’y attendais pas mal, mais pas autant que ça.  Malheureusement, on a été obligé d’en refuser une trentaine», affirme l’organisateur.

Tout ce monde logera dans les différents établissements d’hébergement et campings à La Tuque et aux environs. Une armée de bénévoles, qu’on a réussi à recruter en quantité suffisante, mettra l’épaule à la roue tout au long de la fin de semaine.

Rappelons que l’accueil des participants se fera vendredi à partir de 14h. Dès 5h samedi et dimanche, un déjeuner sera servi au Colisée municipal, alors que le départ des randonnées débutera aux alentours de 7h. Il y aura 8 départs par jour pour des destinations allant entre 110 et 200 km de La Tuque.

Dès 18h30 samedi, un souper et une soirée auront lieu sur place alors que les soupers de vendredi et de dimanche sont libres pour les participants qui pourront se rendre dans les différents restaurants.

On a pensé à tout. Alors que les participants pourront laisser leur véhicule dans un emplacement surveillé tout près du Colisée municipal, une navette se chargera de les reconduire le samedi soir, soit en direction du motel chez Marineau ou encore du camping La Tuque.

Ce n’est pas un rallye ni une course. Il s’agit de randonnées où la vitesse n’a aucune importance. Ce qu’on veut, c’est que les participants découvrent les beaux paysages du Haut-Saint-Maurice, les pourvoiries et les endroits à visiter.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires