Fort Wayne: Morgan Adams-Moisan ne regrette pas son choix

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Fort Wayne: Morgan Adams-Moisan ne regrette pas son choix
Morgan Adams-Moisan (Photo : courtoisie Josh Gales)

HOCKEY. Le Latuquois Morgan Adams-Moisan ne regrette pas son choix d’avoir signé avec les Komets de Fort Wayne dans la East Coast hockey league (ECHL) même s’il n’a pas disputé toutes les rencontres avec l’équipe. «Le hockey c’est une religion ici. L’équipe a le droit d’accueillir 4000 spectateurs par match et les gens s’arrachent les billets.»

En temps normal, l’aréna à Fort Wayne peut accueillir plus de 10 000 personnes. «C’est les Komets sur toute la ligne à Fort Wayne. L’organisation fait un bon travail sur les réseaux sociaux, mais les gens répondent bien aussi.»

Par exemple, sur la page Facebook des Komets, on a pu apercevoir et entendre un joueur de l’équipe avoir un micro sur lui pendant la période d’échauffement avant un match. C’est commun de voir cet élément dans la Ligue nationale de hockey (LNH), mais pas dans la ECHL. «Avec un grand amphithéâtre comme ça, on dirait quasiment qu’on joue dans la LNH. C’était surprenant de voir que les partisans aiment leur club comme ça. C’est très professionnel sur le web et sur les réseaux sociaux, et je crois que c’est pour ça que les gens s’attachent à l’équipe comme ça.»

Les Komets ont connu un excellent début de saison en étant au premier rang de leur division. Ils ont notamment eu une séquence de sept victoires consécutives, et une séquence de 11 matchs avec au moins un point. Au moment d’écrire ces lignes, le Latuquois avait disputé 14 des 21 rencontres de son équipe, et conservait une fiche de trois buts et deux passes et 38 minutes de punitions. «Comme les équipes n’auront pas le même nombre de matchs de joué à la fin de la saison, le classement sera fait sur le pourcentage de victoires. On est une des équipes les plus vieilles de la ligue, mais dans les plus talentueuses aussi. Il y a une rotation entre les joueurs, parce que nous sommes plus nombreux sur l’équipe en raison de la Covid. Je joue quand même du bon hockey, je suis satisfait. Par contre, j’aimerais contribuer plus offensivement. À date on a été très chanceux parce qu’on n’a pas eu de cas de Covid et pas de blessure. On est 15 attaquants avec l’équipe, et 11 jouent pendant un match.»

Morgan indique que l’entraîneur lui a confié un rôle défensif, tout en contribuant avec son style physique. «Dans le rôle que j’ai présentement, je suis satisfait. J’utilise mon physique, je joue en désavantage numérique beaucoup, je bloque des lancers…»

Morgan avoue que le jeu est un peu plus physique que dans la division nord dans laquelle il évoluait l’an dernier avec les Mariners du Maine. D’ailleurs, en début de saison, le Latuquois a accumulé beaucoup de minutes de punition rapidement. «Au début de saison, les gars avaient hâte que ça commence et ils voulaient manger les bandes. Dans mon rôle de jouer physique, quand je vois des coups qui sont limites, je dois intervenir. Oui, ç’a beaucoup brassé en début de saison, mais ça s’est stabilisé depuis une couple de matchs. En étant dans une nouvelle équipe, je voulais aussi prouver que je suis capable de faire la job et défendre mes coéquipiers. Ça m’a permis de bien m’acclimater avec l’équipe et être accepté par les gars. Je n’aurais pas pu arriver dans une meilleure place pour jouer dans une équipe complète comme ça. Je n’ai jamais vu ça une équipe paquetée comme ça.»

Morgan Adams-Moisan
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires