Des Latuquois à la Classique de la Lièvre

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Des Latuquois à la Classique de la Lièvre
(Photo : Courtoisie : Association des coureurs en canot de la Lièvre )

CANOT. Deux équipes de Latuquois ont pris le départ de la 63e Classique international de la Lièvre, une compétition regroupant 35 équipes, en C2, présentée la fin de semaine dernière à Mont-Laurier.

Alyson Deniss et Sébastien Gagné sont arrivés premiers en mixte sur le parcours de 35 km, et 13e au total des participants, avec un chrono de 3:07:43.

Yves Greffard et Carl Béliveau ont terminé la course en 17e place, avec un temps de 3:09:44.

«C’est une rivière qui ressemble un peu à la rivière Croche, qualifie Yves Greffard. Dans certaines sections, il y avait beaucoup d’eau».

La pandémie a changé beaucoup de choses dans le monde du sport, mais n’a certainement pas altéré la passion de ceux qui s’adonnent au canot. Aussi, différents événements, de petite envergure, ont été présentés tout au long de la période estivale.

«Avec la distanciation, on a fait attention», fait remarquer M. Greffard. Les événements, les soupers qui suivent les courses doivent être annulés.

Les courses de la marina du Club latuquois ont quand même été présentées cette année, chaque jeudi. Une semaine sur deux, c’étaient les courses de la relève, qui avaient pour but d’intéresser les jeunes aux sports du canot.

«La participation a été bonne», relève Yves Greffard.

Le Festival de la rivière

Plus sobre que la Classique de canots, le Festival de la rivière qui sera présenté le 6 septembre regroupera des canotiers dans cette compétition à Shawinigan. On ne sait pas encore combien de canotiers de La Tuque y prendront part, mais Yves Greffard y sera, avec le Latuquois Alexandre Trottier.

«Il y en a qui sont intéressés, mais ils n’ont pas confirmé encore», a fait savoir M. Greffard.

Puis, le 19 septembre, la Classique des collines, disputée dans la région de Gatineau, représentera le dernier défi de l’année pour les canotiers. «Je devrais y aller, mais ce n’est pas encore officiel».

Pour le vétéran canotier, il sera particulier de ne pas vivre la Classique internationale de canots de la Mauricie.

Yves Greffard avait l’intention d’y participer. Si la Classique avait eu lieu cette année, celui qui se fait appeler «Monsieur Canot» aurait été sur le fil du départ pour une 28e fois. L’homme de 62 ans espère se rendre au moins au chiffre 30 avant d’accrocher ses rames, même si ceux qui le connaissent savent qu’il ne serait sans doute pas surprenant de le voir dépasser ce chiffre.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des