Tiger Woods a une jambe en mauvais état, doute de sa capacité à performer

Doug Ferguson, The Associated Press
Tiger Woods a une jambe en mauvais état, doute de sa capacité à performer

NASSAU, Bahamas — Tiger Woods a dépeint un portrait sombre de son avenir dans le golf, après avoir déclaré mardi qu’il n’a «plus ce qu’il faut dans cette jambe».

Il doute également de la possibilité que des rapprochements se concrétisent entre le circuit de la PGA et un circuit rival financé par l’Arabie saoudite — sauf si Greg Norman quitte son poste à la tête du circuit LIV.

«Pas en ce moment. Pas avec ce genre de leadership. Pas avec Greg (Norman) en poste et avec l’animosité qui persiste envers le circuit lui-même, a évoqué Woods. Je ne sais pas comment ça pourrait se produire.»

Rory McIlroy avait aussi dit il y a deux semaines à Dubaï que Norman «doit quitter l’avant-scène» avant qu’il puisse y avoir des pourparlers significatifs entre les circuits PGA et LIV.

Woods a habilement omis de répondre à certaines questions mardi, notamment au sujet de deux interventions chirurgicales inattendues qu’il aurait subies l’an dernier et à savoir si les 20 golfeurs inscrits au Défi mondial Hero devraient ou non obtenir des points au classement mondial.

Il n’a pas manqué de souligner l’impact de l’arrivée du circuit LIV, faisant référence aux frictions générées par le circuit rival et rappelant que les poursuites étaient un autre obstacle à une éventuelle réconciliation.

«Si une partie ressent autant d’animosité — quelqu’un essaie de détruire notre circuit —, alors comment devons-nous réagir à ça?», s’est questionné l’Américain.

Phil Mickelson fait partie des 10 golfeurs qui ont déposé une poursuite en vertu du droit de la concurrence contre le circuit de la PGA en août, une poursuite qui a ensuite été relancée par le circuit LIV. Bryson DeChambeau, Peter Uihlein et Matt Jones sont les seuls golfeurs encore identifiés parmi les plaignants. La PGA a riposté en déposant à son tour une poursuite. Une date d’audience a été établie provisoirement en janvier 2024.

Woods se trouve au club de golf Albany en tant qu’hôte du tournoi. Il a dû se retirer de celui-ci lundi en raison d’une fasciite plantaire au pied droit qui l’empêche de marcher pendant 72 trous, même s’il s’agit d’un parcours relativement plat.

Woods a souligné qu’il est en mesure d’enregistrer de bons résultats chez lui en Floride, à condition de jouer en voiturette. Ses deux prochains tournois — une compétition de 12 trous qui sera télédiffusée le 10 décembre, et le Championnat PNC qui lui permettra de jouer avec son fils Charlie la semaine suivante — lui permettent d’avoir recours à une voiturette.

«Je frappe bien la balle, et je peux effectuer tous les coups nécessaires, a-t-il dit. Mais je ne suis plus capable de marcher.»

Il a souligné que la fasciite plantaire découlait des blessures subies lors de son accident de la route survenu en banlieue de Los Angeles en février 2021, le même qui a mis un terme à ses chances de jouer de façon régulière sur le circuit de la PGA.

«Quand tu souffres d’une fasciite plantaire, la pire chose que tu puisses faire c’est marcher, et je marchais de plus en plus, afin de préparer mes jambes en vue de cet événement, a-t-il rappelé. Et ça n’arrêtait pas de s’aggraver. J’ai donc dû tout arrêter.»

Il a ajouté qu’il s’accordera maintenant un mois ou deux de repos, ce qui n’affectera pas ses plans puisqu’il n’avait pas prévu de participer à des tournois pendant cette période.

Mais c’était à prévoir. Woods aura 47 ans le 30 décembre, et il a subi pratiquement autant d’opérations qu’il compte de titres du Grand Chelem (15).

«L’objectif est de participer uniquement aux tournois majeurs, et peut-être un ou deux autres tournois. C’est tout. Physiquement, c’est tout ce que je peux faire. Je vous l’avais dit au début de l’année, vous vous en souvenez?

«Ce que je veux dire, c’est que je n’ai plus ce qu’il faut dans cette jambe, donc je dois cibler les plus gros tournois, et avec un peu de chance, la foudre frappe au bon endroit au bon moment et je me retrouve dans la course au titre, et avec encore un peu plus de chance, je me souviens comment faire (pour tirer mon épingle du jeu).»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires