Matthew Peca joue au héros en prolongation et les Thunderbirds défont le Rocket

Justin Vézina, La Presse Canadienne
Matthew Peca joue au héros en prolongation et les Thunderbirds défont le Rocket

Le Rocket de Laval était à moins de trois minutes de triompher lors du premier duel de la finale de l’Association Est de la Ligue américaine de hockey, mais l’ancien du Rocket, Matthew Peca a ruiné la fête.

Peca a joué au héros à 9:32 de la première période de prolongation et les Thunderbirds de Springfield ont pris la mesure du Rocket 2-1, samedi, au MassMutual Center de Springfield.

«Pour un match sur la route après 10 jours d’inactivité, oui, on a connu un lent départ, a admis Danick Martel, le seul buteur du Rocket. Mais, ça s’est replacé par la suite et nous sommes très déçus de ne pas être sortis avec la victoire.»

Le défenseur Brady Lyle a eu besoin d’un peu de chance pour forcer la tenue de la prolongation: son tir a dévié sur le défenseur du Rocket Tory Dello avant de toucher la cible.

Le meilleur buteur et pointeur du Rocket en séries, Martel, a fait vibrer les cordages grâce à une échappée en deuxième période.

«Pour ma part, c’est vraiment la pire partie des séries éliminatoires, a laissé tomber Martel. Malgré que je sors avec un but, j’ai donné beaucoup trop de chances. […] D’entamer le match comme on l’a fait, et de donner autant de chances sur la route, cela ne nous a pas aidés.»

Si Martel a été dur envers soi-même, l’entraîneur-chef du Rocket, Jean-François Houle, a été satisfait du rendement de ses joueurs, qui ont évolué sous les regards du directeur général du Canadien de Montréal, Kent Hughes, et le vice-président aux opérations hockey du club, Jeff Gorton.

«L’éthique de travail a été là, les gars ont compétitionné jusqu’à la fin et c’est le meilleur qu’on ait joué depuis le début des séries. Je pense qu’on joue d’une bonne façon défensivement et il faut continuer comme ça», a-t-il analysé.

Les deux gardiens ont connu de belles performances. Joel Hofer a repoussé 41 tirs dans la victoire, tandis que Cayden Primeau a réalisé 37 arrêts.

«Il nous donne une chance de gagner chaque soir et c’est vraiment important en séries. C’est tout à son honneur de nous avoir gardés dans le match ce soir», a confié Martel au sujet de son gardien.

«Il est le meilleur gardien de la ligue en ce moment», a renchéri Brandon Gignac.

Les deux formations croiseront le fer à nouveau demain en soirée à Springfield. La série sous la formule meilleure de sept matchs se dirigera ensuite à Laval pour les deux — voire trois, si nécessaire — prochaines rencontres.

«Nous devons remporter le duel de demain, car la foule ici n’a pas vraiment d’impact», a lancé Martel avant de louanger les partisans lavallois.

Un lent départ, mais une conclusion dramatique

Si aucune équipe n’est passée près de marquer lors du premier vingt, les occasions de marquer sont apparues au retour des vestiaires.

Après des chances de part et d’autre lors de la période médiane ponctuée par des arrêts clés de Primeau, le Rocket a obtenu une bonne chance de marquer. Rafaël Harvey-Pinard a décoché un tir de l’enclave, mais ce dernier a été absorbé par Hofer.

«On a raté des occasions près du filet, mais il faut donner du crédit à l’autre gardien», a noté Harvey-Pinard.

Gignac a ensuite lancé Martel en échappée avec une belle remise et le tir des poignets de ce dernier a surpris Hofer par-dessus le bouclier. Tobie Paquette-Bisson a aussi été complice du septième filet des séries de Martel.

Mackenzie MacEachern — très dynamique lors de la partie, avec notamment six tirs au filet — a obtenu l’une de ses multiples occasions tôt en troisième période après que Primeau eut stoppé une échappée. Il a été frustré de la jambière par le portier montréalais à trois reprises en l’espace de quelques secondes.

Avec moins de trois minutes à jouer, les locaux se sont inscrits au pointage. Le tir de la ligne bleue de Lyle a dévié sur Dello avant de trouver un chemin entre les jambières de Primeau. Le vieux routier James Neal et Nathan Todd ont obtenu des aides sur la séquence.

«C’est malheureux pour lui (Primeau), car il est en bonne position. La rondelle dévie à la dernière seconde… C’est difficile pour un gardien, car ce n’est vraiment pas de sa faute», a mentionné Harvey-Pinard.

Todd a été le premier à se signaler en prolongation quand son tir a battu Primeau, mais a frappé de plein fouet le poteau.

Peca a donné la victoire aux Thunderbirds en marquant à tout près de la mi-chemin de la période de prolongation. Il a reçu une passe dans l’enclave de Matthew Kessel et a enfilé l’aiguille avec un tir du côté du gant de Primeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires