Le Rocket bat le Crunch en prolongation et accède au tour suivant

La Presse Canadienne

SYRACUSE, N.Y. — Quand le Rocket a retrouvé son identité, il a pris son envol et a été en mesure de venir de l’arrière afin d’accéder au tour suivant.

Gabriel Bourque a joué les héros en marquant après 10:13 de jeu en prolongation et le club-école du Canadien de Montréal a vaincu le Crunch de Syracuse 3-2, mardi à l’Upstate Medical University Arena, remportant ainsi sa série demi-finale de la section Nord.

Bourque a marqué grâce à un tir frappé haut du côté de la mitaine, après que Danick Martel eut intercepté une remise derrière le filet adverse.

«Je pensais aller faire un changement, mais Martel a fait un beau jeu derrière. J’ai fait l’effort pour toucher la rondelle et ç’a fini par rentrer», a raconté Bourque.

Le Rocket a donc gagné la série 3-2. Il affrontera à compter de dimanche en finale de la section Nord les Americans de Rochester ou les Comets d’Utica. Leur série est égale 2-2 et elle connaîtra son dénouement jeudi.

La troupe de Jean-François Houle a dû combler un retard de 2-0 dans ce match ultime. Elle a connu ses meilleurs moments à partir de tard en deuxième période.

«Nous avons commencé à jouer vite, comme nous devrions toujours jouer, a dit l’entraîneur-chef du Rocket. Quand nous jouons vite, nous passons vite en zone neutre. C’est comme ça que le Rocket doit jouer. C’est le genre d’équipe que nous voulons être.»

Alex Belzile et Cédric Paquette, avec 39 secondes à faire en troisième période, ont marqué en temps réglementaire pour le Rocket. Cayden Primeau a stoppé 32 tirs.

C’est la première fois depuis 2011 que le club-école du Canadien, toutes moutures confondues, gagne une ronde éliminatoire.

«Nous avons démontré beaucoup de caractère. Il n’y a pas un moment où nous avons lâché», a dit le capitaine du Rocket, Xavier Ouellet.

Anthony Richard et Ryan Jones ont touché la cible pour le Crunch. Maxime Lagacé a effectué 33 arrêts.

Lagacé était de retour devant le filet du Crunch après avoir quitté en première période, samedi à la Place Bell, lors du quatrième match de la série. Lagacé semblait s’être blessé à la jambe gauche et avait cédé sa place à Hugo Alnefelt, qui avait aidé le Crunch à s’imposer 3-0.

Les attaquants Nate Schnarr et Devante Smith-Pelly avaient été remplacés par Kevin Roy et Peter Abbandonato dans le camp du Rocket, qui comptait encore une fois sur 11 attaquants et sept défenseurs dans sa formation.

Du côté du Crunch, l’entraîneur Benoît Groulx comptait sur une formation traditionnelle à 12 attaquants et six défenseurs, après avoir remplacé le défenseur Declan Carlile par l’attaquant Pierre-Cédric Labrie.

Persévérance récompensée

Le Crunch a vite pris d’assaut le territoire du Rocket et Primeau a dû être vigilant devant Gabriel Dumont, qui l’a défié de l’enclave.

L’équipe locale aouvert le pointage avec 4:29 à faire en première période, alors qu’il jouait en infériorité numérique. Richard a profité d’une mauvaise passe de Jean-Sébastien Dea à la ligne bleue du Crunch pour s’échapper. Il a ensuite déjoué Primeau en tirant du revers.

Discret à l’attaque jusque-là, le Rocket afinalement testé Lagacé après plus de cinq minutes de jeu en deuxième période. Lors d’une attaque à deux contre un, Paquette a opté pour un tir, mais le gardien du Crunch a fermé la porte.

Le Crunch a creusé l’écart quelques instants plus tard, à 7:16. Alex Barré-Boulet a remis la rondelle vers le devant du filet du Rocket. Primeau a harponné le disque, qui a ensuite donné contre Jones avant de passer par-dessus la mitaine du gardien américain.

Le Rocket s’est inscrit au pointage avec 8:36 à faire au deuxième vingt, lors d’un avantage numérique. Installé devant Lagacé, Belzile a fait dévier un tir de Louie Belpedio dans l’objectif.

Lagacé s’est signalé tôt en troisième période, frustrant notamment Jesse Ylönen à trois reprises.

Avec plus de huit minutes à faire en temps réglementaire, le défenseur Mattias Norlinder a gardé le Rocket dans le coup en venant à la rescousse de Primeau, qui avait été battu par Barré-Boulet. 

Paquette a finalement créé l’égalité en fin de troisième période alors que Primeau avait été remplacé par un attaquant supplémentaire. Rafaël Harvey-Pinard a récupéré la rondelle derrière le filet après un arrêt miraculeux de Lagacé, puis a rejoint Paquette, qui a fait bouger les cordages.

«Des fois, vous êtes devant le filet à attendre et vous espérez que la rondelle va venir, a raconté Paquette. ‘HP’ (Harvey-Pinard) a fait une belle passe. J’étais seul et je n’ai eu qu’à taper la rondelle dans le filet.»

Primeau a aidé le Rocket à écouler une punition en prolongation, se dressant notamment devant Charles Hudon. Bourque a ensuite tranché et envoyé le Rocket au prochain tour.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires