Quelles sont les caractéristiques de la membrane élastomère ?

Quelles sont les caractéristiques de la membrane élastomère ?

L’un des moyens les plus simples de protéger votre investissement est d’entretenir la toiture de votre bâtiment. Les dégâts d’eau causés par un toit qui fuit peuvent endommager la structure, l’isolation et les systèmes électriques. Les toits plats en particulier dépendent d’un revêtement continu qui offre un joint étanche. Une membrane élastomère est l’un de ces systèmes de toiture qui est régulièrement employé sur les toits plats. Voyons quelles sont les caractéristiques de la membrane élastomère.

Qu’est-ce qu’une membrane élastomère ?

La membrane élastomère a été développée afin d’offrir une alternative au revêtement traditionnel d’asphalte et de gravier. La membrane élastomère est faite de matériaux flexibles à base d’asphalte. La membrane est installée généralement sur un toit plat, au-dessus d’une membrane de base, et elle est soudée à chaud à l’aide d’un chalumeau. Puisque son installation comporte des risques d’incendie, il sera impératif d’en confier l’installation à un couvreur professionnel.

Quelles sont les caractéristiques de la membrane élastomère ?

La membrane élastomère est généralement appliquée sur les toits plats, car leur structure est plus à risque de fuites ou d’accumulation d’eau. Elle est imperméable, et parce qu’elle ne comporte aucune couture, elle est également parfaitement étanche.

En outre, la membrane élastomère offre une excellente durabilité. En effet, une toiture équipée d’une membrane élastomère peut avoir une durée de vie d’une trentaine d’années, et ce, sans entretien hormis une inspection annuelle. De plus, la membrane élastomère est résistante à l’humidité ainsi qu’au feu.

Enfin, elle offre une grande résistance aux rayons UV, ce qui a le permet d’améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment sur lequel la membrane élastomère est installée. La mousse isolante appliquée lors de l’installation de la membrane aide à empêcher l’air de s’échapper par le toit, ce qui réduit les dépenses d’énergie. De plus, grâce à sa surface réfléchissante de couleur blanche, elle empêche l’absorption de la lumière du soleil, ce qui contribue à diminuer les coûts de climatisation durant la saison chaude.

Les différents types de membrane élastomère

Nous retrouvons sur le marché deux types de membrane élastomère. La membrane traditionnelle, aussi appelée membrane de bitume modifiée, qui est installée en utilisant la chaleur de chalumeaux, afin de garantir des joints étanches. Puis, la membrane élastomère autoadhésive, qui elle est installée à froid, ne nécessitant donc pas de chaleur. On optera généralement pour la membrane élastomère autoadhésive lorsque l’utilisation de chalumeau est impossible ou n’est pas recommandée.

Y a-t-il des inconvénients à la membrane élastomère ?

Puisque l’installation d’une membrane élastomère traditionnelle doit se faire à l’aide d’un chalumeau, les risques d’incendie sont relativement élevés. Cependant, on peut palier à cet inconvénient en optant plutôt pour une membrane autoadhésive, qui s’installe à froid.

De plus, le coût de l’achat et de l’installation d’une toiture à membrane élastomère est beaucoup plus élevé que pour un système de toiture utilisant l’asphalte et le gravier. En effet, il faut s’attendre à débourser autour de 15,000$ pour remplacer le revêtement d’un toit plat avec une membrane élastomère.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires